Le tunisien Mohamed El Arabi lauréat du Prix Buland Al Haïdari de la jeune poésie arabe 2018

Le prix Buland Al Haïdari de la jeune poésie arabe 2018 a été attribué exequo au Tunisien Mohamed El Arabi et à la Marocaine Nassima Raoui, rapporte l’agence marocaine de presse MAP citant un communiqué de la Fondation du forum d’Assilah.

Les deux jeunes poètes sont récompensés pour leurs expérience poétique novatrice en cette 6ème édition du prix Buland Al Haïdari instauré par la Fondation du forum d’Assilah, dirigée par Mohamed Benaïssa, ex-ministre et diplomate, également maire de la ville marocaine d’Assilah.

Mohamed El Arabi, natif de 1985 à Nabeul s’est surtout distingué dans l’art de la poésie en prose. Il est l’auteur de deux recueils “Hata la yajorak l’itr” (2014) et “Al qatala mazalo hona” (2017).

Nassima Raoui, native de 1988 à Rabat, est l’auteur de deux recueils, “Chaghab Al Kalimat” (2007) et “Qabla An Tastayqida Tanja” (2012) et un premier roman intitulé “Théâtre Cervantes”, paru en 2017.

Le prix Buland Al Haïdari de la jeune poésie arabe a été décerné à ce duo tuniso-marocain sélectionné parmi de nombreuses candidatures de jeunes poètes et poétesses arabes.

Le jury présidé par le poète bahreïni Ali Abdallah Khalifa et composé de plusieurs membres dont des poètes et académiciens, à l’instar de la tunisienne Amel Moussa, la Jordanienne Maha El Anoum et les marocains Mahmoud Abdelghani, Mezouar El Idriss et Mohamed Benaïssa.

Le jury a décerné à la majorité des voix ce prix portant le nom du poète irakien Buland Al Haïdari. Il est attribué annuellement par le forum d’Assilah qui décerne aussi deux autres prix baptisés le prix Tchicaya U Tam’si de la poésie africaine et le prix Mohamed Zefzaf pour le roman arabe.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   News






  • Envoyer