Tunisian Freelancer Day 2 à l’ISLAIB de Béjà

En Tunisie, le travail en freelance est en voie d’occuper une place prépondérante sur le marché de l’emploi et il présente probablement une alternative future au travail formel et une solution adaptée au problème de la migration des compétences et au problème de chômage qui s’insère au cœur du débat politique actuel.

Les domaines créatifs du multimédia, de l’audiovisuel et les arts médiatiques, de l’informatique, du jeu vidéo, de l’édition et du marketing digital sont devenus les domaines porteurs les plus affectés par ce mode de travail indépendant, lequel demeure informel et manque encore de visibilité ceci en dépit de son fort impact sur l’économie.

Fort du succès de la première édition de la journée Tunisian Freelancers Day en 2016, la deuxième édition se tiendra à Béjà, à l’Institut Supérieur des Langues Appliquées et Informatique de Béja «ISLAIB», le mercredi 23 Janvier 2019 de 9h à 16H30.

Cette nouvelle édition, organisée conjointement par l’ISLAIB et l’association tunisienne des freelancers dans les domaines créatifs «Prod’it» sera une nouvelle occasion de conforter les liens entre les acteurs du freelancing dans les domaines créatifs en Tunisie et à l’étranger. Elle se déroulera en partenariat avec l’université de Jendouba, l’ISAMM (Institut supérieur des arts et multimédia de Manouba), le centre international de Tunis pour l’économie culturelle numérique (Ticdce – Cité de la culture), le Groupement de Développement GDA-Sidi Amor, EFIP (European Forum for Independent professionals), Eurofreelancers, European Freelancers Week et la coopérative européenne Smart.

La journée se fera sous la co-tutelle du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et du ministère de la culture avec la participation des représentants du Ministère de la Technologie et de la Communication et du ministère de la formation professionnelle et de l’Emploi.

La première édition de la journée «Tunisian Freelance Day 2016», a œuvré à présenter les problématiques liées au travail en freelance dans les différents domaines créatifs et a tenté de mettre en place les esquisses d’une réflexion qui amènerait les institutions concernées (décideurs politiques et partenaires sociaux) à repenser le statut juridique et socioéconomique du freelance en Tunisie.

La deuxième journée du «Tunisian Freelancer Day» portera sur le thème de l’organisation et le développement des freelancers qui restent parmi les défis majeurs à relever pour améliorer à la fois la productivité et la qualité de vie des freelancers au travail, avec pour thématique: «Le travail en freelance dans les métiers créatifs : de la précarité à l’opportunité ».

Les résultats d’une enquête basée sur le Big Data menée par Prod’it, à travers sa plateforme uProd’it.com sur le travail en freelance des jeunes dans les domaines créatifs en Tunisie, seront diffusés pour la première fois lors de l’événement.

Cette rencontre sera également l’occasion pour lancer une étude nationale sous la forme d’une réflexion citoyenne et gouvernementale collaborative, ouverte et transparente en vue d’améliorer la compréhension des questions juridiques, sociales, économique, culturels et technologiques soulevées par le travail en freelance dans les domaines créatifs en Tunisie.

La journée sera animée par des panels composés d’intervenants hétérogènes, freelancers, experts, décideurs politiques, partenaires sociaux et chercheurs. Différentes expériences des politiques menées à l’étranger seront présentées par des experts de renommée internationale.

Tekiano

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Emploi   Ness   TopNews






  • Envoyer