Partenariat public-privé pour promouvoir la Figue de Djebba AOC

La figue de Djebba avec appellation d’origine contrôlée (AOC) est désormais très connue en Tunisie. Pour améliorer davantage la  protection  et  la promotion de la Figue de Djebba AOC, un partenariat public-privé a été formalisé hier entre les institutions publiques tunisiennes concernées et les producteurs de Djebba.

Les représentants de la Direction Générale de la Production Agricole (DGPA) relevant du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, du Groupement Interprofessionnel des Fruits (GIFRUITS) et  de l’Association « Festival Figue de Djebba AOC » ont signé hier un protocole d’entente concernant la gestion de la figue de Djebba AOC. Les trois parties prenantes se sont engagées à protéger l’AOC, à veiller au respect de la traçabilité et du cahier des charges de l’AOC et également à  promouvoir la production ainsi que la  commercialisation durable de la figue de Djebba AOC.

L’Association « Festival Figue de Djebba » a été créée en 2017 par les producteurs djebbaois de figues pour promouvoir et gérer l’AOC. Suite à la signature du protocole public-privé, l’association djebbaoise est ainsi  reconnue comme un partenaire à part entière  impliqué dans la  gestion  et la défense de l’AOC.

Une AOC est un signe de qualité distinctif qui peut être utilisé par tous les producteurs qui respectent le cahier des charges.  L’AOC représente toute une région et tous les opérateurs. Des contrôles stricts sont nécessaires pour protéger l’unicité du produit AOC, défendre les intérêts des producteurs locaux et donner des garanties aux consommateurs. La labélisation des figues de Djebba avec AOC a démarré en 2014. Au début les quantités certifiées AOC représentaient à peine 2% de la production locale, mais en 2018 la quantité labélisée a atteint 24% de la production de Djebba.

Aujourd’hui à Djebba tout tourne autour de la figue. La figue en tant que produit phare fait parler du village, améliore sa visibilité et sa notoriété et permet ainsi de créer une nouvelle dynamique économique et également touristique mettant en valeur les aspects aussi bien culturels qu’historiques de la région. L’expérience de Djebba est considérée en Tunisie comme un modèle de réussite, qui montre la valeur du label AOC en tant que catalyseur du développement régional.

Lors de la cérémonie de signature le Directeur Général de la Production Agricole M. Ezzeddine Chalghaf a souligné que la réussite de l’expérience de Djebba a déclenché un effet d’entrainement pour les autres produits de terroir tunisiens. Il a rappelé qu’il y a déjà 14 produits avec indication géographique en Tunisie et 4 additionnels qui sont en cours de préparation.

A ce jour, la Figue de Djebba continue à être le seul produit  frais AOC en Tunisie à être certifié, mais les autorités tunisiennes sont en train de travailler d’arrache pied pour que d’autres produits tels que la grenade de Gabès et celle de Testour ainsi que l’huile d’olive de Teboursouk puissent bientôt suivre le modèle djebbaois.

Monsieur Mohamed Jendoubi, directeur général du GIFRUITS, a  de son côté expliqué : « La figue de Djebba AOC est le vecteur d’un modèle d’agriculture solidaire. La réussite des AOC se mesure en termes d’augmentation des revenus et à Djebba le gain économique pour les agriculteurs AOC est très visible. »

Selon une enquête réalisée sur terrain les prix pour les figues fraîches ont augmenté  d’au moins 50% entre 2016 et 2018 à Djebba. Monsieur Faouzi Djebbi, Président de l’Association « Festival Figue de Djebba AOC » et également agriculteur djebbaois a confirmé que l’AOC a un intérêt économique et commercial pour les arboriculteurs de Djebba. D’autre part, il a mis l’accent sur  l’importance de l’AOC pour promouvoir l’agrotourisme à Djebba.  «Grâce à la communication autour de la Figue de Djebba AOC, le nombre de visiteurs a doublé entre 2015 et 2018. Avant, les randonneurs  venaient à Djebba uniquement pour admirer la beauté de la montagne Goraa, mais aujourd’hui les visiteurs sont curieux de découvrir les secrets  de l’unicité  de notre figue «Bouhouli » et nos produits gastronomiques préparés  à base de figues.»

Depuis 2014, toutes les activités d’appui au développement rural autour de l’AOC se mettent en oeuvre dans le cadre du Projet d’Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir (PAMPAT), financé par le Secrétariat d’Etat à l’Economie Suisse (SECO) et mis en œuvre à Djebba par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en étroite collaboration avec la Direction Générale de la Production Agricole relevant du Ministère de l’Agriculture ainsi que le GIFRUITS.

Le représentant du projet PAMPAT M. Khemais Nasfi a expliqué que la dynamique créée autour de la figue AOC a permis de valoriser et différencier davantage les produits du terroir de Djebba. Avant les figues séchées étaient un produit typique de Djebba destiné exclusivement à la consommation familiale. Aujourd’hui les figues séchées au soleil respectent tous les standards de qualité et se commercialisent sur les marchés de niche valorisées par des emballages adaptés. Pour les femmes de Djebba, la transformation et la  commercialisation des produits du terroir représentent  des sources de revenus  très importantes notamment hors campagne agricole.

La production des figues fraîches AOC débutera comme chaque année fin juin 2019. Le partenariat public-privé qui vient d’être établi constitue une première en Tunisie et contribuera certainement  à améliorer davantage la promotion et la gestion du label AOC. Cette année, les djebbaois misent  sur  une production de figues AOC encore plus importante pour pouvoir répondre à la demande du marché national  et également renforcer la présence des figues de Djebba AOC à l’international.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   TopNews






  • Envoyer