Exposition hommage à Hamadi Mrabet, artiste peintre des plafonds de l’Aéroport Tunis Carthage

Les visiteurs de l’aéroport Tunis Carthage ont surement remarqué lors de leurs passages des fragments de plafonds finement et joliment décorés puisant leur inspiration dans l’art arabesque. Des décorations caractéristiques à l’empreinte distinguée oeuvres du feu Hamadi Mrabet. Aujourd’hui, 10 ans après son départ, les enfants de l’artiste Hamadi Mrabet ont désiré lui rendre hommage à travers une exposition présentant ces chefs-d’oeuvre ainsi que des créations méconnues du grand public.

Le vernissage de l’exposition en hommage à l’artiste Hamadi Mrabet se déroule jeudi 28 février 2019 à partir de 18h à la Maison de l’image. L’exposition réunira une sélection de ses œuvres et de ses archives et marquera la première phase d’un partenariat avec la Maison de l’image pour la sortie d’un livre recensant tous les chefs-d’oeuvre réalisés par feu Hamadi Mrabet.

Aux yeux du grand public ou dans l’intimité, les oeuvres de Hamadi Mrabet ornent encore aujourd’hui le Palais Présidentiel de Carthage, les plafonds de l’Aéroport Tunis Carthage, plusieurs hôtels de la ville de Hammamet et d’autres régions de la Tunisie, le Club des Juges de La Soukra et des maisons d’artistes tunisiennes telles que Soulef ou “Al Saïda” Naama.

Né en Juillet 1946, Hamadi Mrabet est un vrai baby boomer, quelqu’un qui avait des rêves et une forte détermination, celle d’apporter une touche de beauté, sa touche de beauté, là où le monde qui l’entourait en manquait. Il a développé sa fibre artistique et sa sensibilité à l’art tunisien traditionnel entre Le Bardo, son quartier natal et les rues et souks du vieux Tunis.

En 1980, Hamadi Mrabet lance son propre atelier de formation, déterminé à ne pas laisser l’art qu’il a appris se perdre et disparaître au milieu de la laideur des standards modernes qui envahissaient les maisons tunisiennes où murs et plafonds n’avaient aucune âme et où les meubles se ressemblaient tous.

Dans son atelier, il a pu former une centaine de jeunes artisans et artistes qui allaient perpétuer cet art et le passer aux générations d’après. Vrai artiste peintre qui sait s’adapter à son temps, Hamadi Mrabet a fait entrer son art aux maisons modernes qui n’avaient pas une grande hauteur sous plafond pour s’offrir des faux plafonds en arabesque, en peignant les mêmes lignes et les mêmes dessins sur des meubles.

Il a également laissé ses pinceaux s’exprimer sur des toiles représentant cet art arabesque le rendant encore plus accessible sur des tableaux ornant les murs de plusieurs maisons tunisiennes.

L’exposition en hommage à l’artiste Hamadi Mrabet est accessible à partir du 28 février jusqu’au 14 mars 2019 à la Maison de l’image sis Mutuelleville à partir de 18h00. l’entrée est gratuite. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet Vision Solidaire, initiative soutenue par la fondation Drosos.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   Kult   TopNews






  • Envoyer