Lancement de Flouci, l’application permettant d’ouvrir un compte bancaire sur un smartphone, bientôt

Kaoun, l’entreprise qui vise une meilleure inclusion financière lancera bientôt l’application mobile ” Flouci ” permettant d’ouvrir un compte bancaire sur un smartphone sans recourir à une banque, ou de faire des transferts d’argents pour les personnes qui disposent déjà d’un compte bancaire.

L’application Flouci sera disponible au public dans quelques semaines, a indiqué Anis Kallel co-fondateur de la startup ” Kaoun ” opérant dans le domaine la technologie financière ” fintech “.

Les utilisateurs de l’application flouci auront la possibilité d’ouvrir, en 24 heures, un compte bancaire auprès de deux banques tunisiennes qui sont partenaires de cette startup, et de recevoir ou de transférer de l’argent en temps réel (5 secondes), a précisé le jeune startuper, lors d’une conférence tenue mardi sur le thème sur “Fintech et besoins de nouveaux consommateurs “.

Selon le startuper, la complexité de la réglementation due à la pluralité des lois régissant le secteur bancaire, la difficulté de lever des fonds en Tunisie vu le nombre restreint des investisseurs, sont les principaux obstacles à la création d’une startup.

” Le plus important est d’offrir un produit qui répond aux satisfactions quotidiennes du client, en réduisant les délais et les coûts financiers “, a-t- il précisé. Pour sa part, Ahmed Karm, président de l’ Association professionnelle tunisienne des banques et  établissements Financiers (A.P.T.B.E.F), a annoncé que l’association a commencé un programme de  formation dans le domaine de ” fintech “, couronné d’un diplôme. Il est ouvert actuellement aux fonctionnaires des banques, et sera généralisé aux agents des autres organismes et concernera même les startupers désirant créer des startups dans ce domaine.

Karm a souligné la nécessité de lancer une stratégie marquée par une alliance entre les technologies et le consommateur, à travers la mise en place de nouveaux mécanismes permettant de renforcer la qualité du service financier et d’alléger son coût, surtout que le coût de l’indice des services financiers a évolué de 66%, entre les années 2010 et 2017.
S’agissant ainsi d’un système national basé sur la numérisation de l’administration et des banques, le renforcement du commerce électronique, ainsi que celui de l’utilisation de mobile pour la réalisation des opérations financières, tout en renonçant aux billets de banques, a-t-il poursuivi.

Karm a appelé à une coopération stratégique entre les banques et les entreprises opérant dans le domaine de ” fintech ” pour moderniser les banques et renforcer l’intégration financière, d’autant plus que seulement 9% des Tunisiens sont considérés en tant que clients officiels des banques.
De son coté, Tarek Ben jazia, directeur général de l’Institut national de la consommation (INC) a mis l’accent sur le rôle des startups opérant dans le domaine ” fintech “, en tant qu’intermédiaires pour rapprocher le consommateur tunisien aux services bancaires, soulignant que le développement de ce secteur doit être en respect avec les droits du consommateur et de ses données personnelles.

Quant au ministre du commerce Omar Behi, il a appelé les banques à encourager le paiement électronique, en réduisant les taxes payés en contre partie de tout règlement électronique et d’encourager les startups opérant dans le domaine de ” fintech “, en leur permettant d’accéder à leurs systèmes d’information.
En 2018, près de 112 milliards dollars ont été investis dans le monde dans le domaine de ” fintech “.

Tekiano avec TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Applis   Tek   TopNews






  • Envoyer