Tchap, la messagerie gouvernementale française, aussitôt lancée, aussitôt piratée !

Selon le site sptniknews.com, « un spécialiste en cybersécurité a réussi à accéder sans y avoir été autorisé au service Tchap grâce à une faille de sécurité, quelques heures à peine après le lancement de cette messagerie sécurisée destinée aux membres du gouvernement français ».

Elliot Alderson, c’est son nom, a révélé la présence une faille de sécurité sur l’application Tchap, destinée à remplacer Whatsapp ou Telegram pour les communications des agents des services de l’État ou du gouvernement français, explique notre source.

«En théorie, l’application est réservée aux employés du gouvernement, donc aux personnes possédant une adresse mail en gouv.fr ou en elysee.fr. Du fait d’un problème de filtrage sur l’adresse email lors de l’inscription, j’ai réussi à m’inscrire sur l’application en tant qu’employé de l’Élysée sans avoir d’adresse mail officielle. J’ai ainsi eu accès à tous les salons et profils publics», a indiqué le «hacker», à BFM Tech.

Mais n’ayant pas de mauvaise intention, Alderson aurait « immédiatement alerté les responsables de Tchap, lesquels sont parvenus à corriger la faille ».

Quant à la porte-parole de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC), elle a expliqué à BFM Tech que «la messagerie vient d’être lancée, il s’agit d’une phase de démarrage. Le plus important est que l’on ait pu identifier et corriger cette faille au plus vite.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News   Tek






  • Envoyer