Festival de Cinéma Africain de Tarifa-Tanger 2019: 4 films tunisiens en lice dans la compétition officielle

Dans le cadre du Festival de Cinéma de Tarifa-Tanger 2019, Festival de Cine Africano FCAT 2019, prévu du 26 avril au 4 mai 2019 dans les villes de Tarifa et de Tanger en Espagne et au Maroc, 4 films tunisiens prendront part aux compétitions officielles de cet événement qui se déroule sur deux continents.

Il s’agit de “Weldi” de Mohamed Ben Attia en lice pour le prix du meilleur long-métrage et “Le Fleuriste” de Bouslama Chamakh, “Ikhwène” de Meryam Joobeur et “Les Pastèques du Cheikh” de Kaouther Ben Hania dans la catégorie court-métrage.

C’est la 16ème édition de cet événement cinématographique transfrontalier se déroulant de part et d’autre du détroit de Gibraltar. La programmation de cette année se divise en huit sections : Hypermétropie, En bref, Afroscope, Séances nostalgie – histoires africaines-américaines, Ghana en quatre actes, La Troisième racine, Cinéma en famille et Hommages.

Une fois de plus, la qualité artistique est au cœur de la sélection des titres présentés à Tarifa, la ville la plus au sud de l’Europe occidentale, et à Tanger, la ville la plus septentrionale d’Afrique.

Seront projetés dans le cadre du festival Tarifa – Tanger, 82 films, dont 29 premières en Espagne et une première mondiale. Meu amigo Fela du réalisateur brésilien Joel Zito Araújo sera le film d’ouverture de cette édition. Le documentaire porte sur la complexité de la vie de Fela Kuti, qui se dévoile à travers les yeux et les conversation de son ami et biographe officiel, l’africain-cubain Carlos Moore, avec d’autre personnages qui ont connu Fela Kuti de près.

L’œuvre du cinéaste tunisien Nacer Khemir sera analysée en profondeur dans le cours de formation Pionniers et révolutionnaires du cinéma africain, dispensé par Javier H. Estrada, critique et programmateur de cinéma. Cette formation adressée au public général du festival mettra en lumière les titres les plus applaudis de Khemir, comme Les Baliseurs du désert(1986) ou Le Collier perdu de la colombe(1991), un cinéaste hors-norme dont l’œuvre est l’une des plus originales des cinémas d’Afrique.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Cinema   Kult   TopNews






  • Envoyer