Des joueurs arrêtés par la police en Inde pour avoir joué à “PUBG” sur leur smartphone !

«Dans plusieurs villes indiennes, des joueurs ont été arrêtés au mois de mars, simplement pour avoir joué au célèbre jeu de bataille PlayerUnknown Battleground (aka PUBG)». C’est ce que vient de révéler BuzzFeedNewz, dans une analyse récente de ce phénomène, qui fait couler de l’encre en ce moment.

Cette action quelque peu musclée du gouvernement tend à contenir ces nouvelles habitudes, jugées néfastes en Inde. Ainsi, aux dernières nouvelles, quatre garçons ont été arrêtés pour avoir joué au jeu dans un espace public, après son interdiction dans la ville d’Ahmedabad.

Pour justifier cette interdiction, les autorités ont qualifié le jeu comme étant une puissante distraction, notamment pour les jeunes universitaires. Alors que beaucoup de personnes arrêtées ont été mises en garde moyennant des avertissements ou de petites amendes, d’autres ont pratiquement passé des nuits en prison, pour s’être adonné à leur passion. Même si les peines encourues ne sont pas sévères, le rapport souligne que le traumatisme causé par l’arrestation et les préjugés qui l’entourent, représentent des effets durables des lois.

Certains ont même attribué quelques cas de décès à ce jeu. Il s’agit, notamment, de certains parents qui accusent PUBG d’encourager les tendances violentes ou agressives chez leurs enfants.

Disponible au début su PC puis sur consoles, PUBG est considéré comme étant le premier titre ayant créé cet engouement actuel pour les «bataille royale», un style qui détonne en ce moment dans l’industrie du jeu vidéo.

Les joueurs sont largués par avion sur une île, avec 99 adversaires. Ils doivent trouver des armes et des fournitures et les utiliser pour survivre sur cette île hostile, soit en groupes, soit en mode solitaire. La dernière équipe à survivre remporte la partie.

Alors que des jeux similaires comme Fortnite et Apex Legends lui font ombrage depuis quelque temps, Battlegrounds a fini par atteindre de nouveaux sommets, avec une version mobile l’année dernière. Celle-ci aurait rapporté plus de 65 millions de dollars rien qu’en mars, selon l’analyse du marché réalisée par Sensor Tower.

Aux dernières nouvelles, les villes d’Ahmedabad et de Rajkot ont fini par lever les interdictions pour les joueurs qui peuvent ainsi reprendre leur batailles acharnées sur mobile.

Néanmoins, le rapport de BuzzFeed brosse le tableau fascinant d’un pays où le jeu mobile n’est devenu accessible à la plupart de la population que récemment, tandis que le gouvernement fait tout son possible pour faire face à ces changements qui bouleversent les habitudes locales.

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Games   Samy Ben Naceur   Tek   TopNews






  • Envoyer