Facebook constitue un panier de 1 milliard de dollars pour lancer sa cryptomonnaie

Facebook est enfin prêt à révéler des détails sur sa propre cryptomonnaie, nommée Libra. Aux dernières nouvelles, le réseau social, très investi par cette nouvelle devise dématérialisée, a prévu de publier un livre blanc dès le 18 juin. Un document dans lequel seront expliquées les bases de sa nouvelle cryptomonnaie, selon une source qui affirme que plusieurs investisseurs concernés avaient déjà été informés de cette date.

Un lancement officiel prévu en 2020 ?

Dans le même temps, Laura McCracken, responsable des services financiers et des partenariats de paiement pour l’Europe du Nord, a confié à Sébastian Kirsch, du magazine allemand WirtschaftsWoche, que ce livre blanc ferait ses débuts dès 18 juin et que la cryptomonnaie serait indexée sur le dollar américain pour éviter les fluctuations de prix.

Bien que Facebook ait refusé de commenter ce projet, une source indique que le réseau de Mak Zuckerberg visait plutôt un lancement officiel de sa cryptomonnaie en 2020. De quoi inaugurer, peut-être, une nouvelle ère de commerce et de paiement pour le réseau social.

Imbriquée à Facebook, cette devise virtuelle pourrait offrir aux familles de travailleurs migrants à l’étranger, qui, au lieu de solliciter des services de virement de fonds, pourraient avoir accès à des paiements entre amis sans rétribution ou des honoraires sans frais.

Limiter les frais de transaction par carte de crédit pourrait également permettre à la cryptomonnaie de Facebook d’offrir un moyen moins coûteux de payer les commerçants pour le commerce électronique traditionnel, ou de faciliter la micro-transaction pour des articles d’actualités à la carte ou le basculement des créateurs de contenu. En somme, cela pourrait permettre une meilleure compréhension de qui achète quoi, afin d’amplifier le ciblage des annonces des grandes marques.

Comment fonctionnera la cryptomonnaie de Facebook ?

La cryptomonnaie de Facebook sera appelée stablecoin ; en référence à un jeton conçu pour avoir un prix stable, afin d’éviter les incohérences et les complications dues aux fluctuations de prix lors d’un processus de paiement ou de négociation. Facebook aurait d’ores et déjà discuté avec des institutions financières au sujet de l’apport de capital afin de constituer un panier d’un milliard de dollars, composé de plusieurs devises et de titres à faibles risques internationaux. Une initiative protectionniste qui servira de garantie pour stabiliser le prix de la pièce.

Le réseau social collabore en ce même avec différents pays pour pré-approuver le déploiement du stablecoin.

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu   Samy Ben Naceur   Tek






  • Envoyer