La HAICA condamne les attaques et les menaces contre plusieurs journalistes et la chaîne Al Hiwar Ettounsi

Le Conseil de la Haute Autorité Indépendante pour la Communication Audiovisuelle (HAICA) a condamné les attaques et les menaces proférées à l’encontre de plusieurs journalistes et de la chaîne de télévision Al Hiwar Ettounssi.

Dans une déclaration publiée jeudi, le Conseil de la HAICA a estimé que ces “pratiques constituaient une passerelle vers la répression de la liberté d’expression et de la presse”, appelant le parquet à ouvrir une enquête et à poursuivre les agresseurs. Il a également appelé les autorités publiques à protéger les journalistes afin qu’ils puissent jouer leur rôle dans les meilleures conditions.

La HAICA a averti que la réforme des médias ne peut se faire que par le biais de mécanismes de régulation, l’autorégulation et par la mise en place d’un système juridique garantissant son indépendance et évitant toute forme de pression financière et de pression des partis, soulignant que les violations commises par certaines institutions de médias ne peuvent en aucun cas être prises “comme prétexte pour toucher le droit à la différence, à la critique et à la liberté d’expression”.

Elle a appelé les médias audiovisuels et tous les professionnels des médias à se conformer aux règles et à la déontologie de la profession et à intensifier l’action commune afin de développer la scène médiatique et d’améliorer la qualité de son contenu.

La HAICA a également demandé de respecter les principes et les pratiques de la liberté de communication audiovisuelle, de manière à garantir objectivité et pluralisme dans l’expression d’idées et d’opinions, dans le respect de la dignité humaine et de la vie privée, à l’écart des campagnes de propagande et de la publicité politique.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer