Le poète Tunisien Adam Fathi lauréat du prix Sargon Poulus 2019 pour la poésie arabe

Le poète tunisien  Adam Fathi s’est vu récemment décerné le prix littéraire Sargon Poulus 2019. Le poète et traducteur tunisien Adam Fethi a reçu ce prix en guise d’hommage à sa contribution assidue, depuis les années 80, dans la publication et la traduction de la poésie. La date annuelle de l’annonce du prix coïncide avec la commémoration de l’anniversaire du décès du traducteur irakien Sargon Poulus, mort le 22 octobre 2007.

Cette distinction annuelle est décernée par un jury de l’éditeur qui récompense des oeuvres littéraires de poètes arabophones ou des interprètes qui traduisent des textes de la poésie mondiale vers l’arabe.

Adam Fathi est récompensé pour “nafekhou azzoujaj el a3ma” (Le Souffleur de Verre Aveugle), des recueils poétiques édités en 2011 par “Manchourat al-Jamal”, Bagdad- Beyrouth, maison d’édition arabe basée depuis 1983 dans la Capitale libanaise.

Cette oeuvre de 215 pages est primée pour son texte littéraire assez diversifié qui se caractérise par son audace esthétique et la sincérité de son récit narratif.

“Le Souffleur de Verre Aveugle” avait déjà remporté, en 2012, le Prix Abou Kacem Chebbi. Cette oeuvre avait déjà fait l’objet d’une traduction vers le Francais de Mansour M’henni, éditée en 2017 par l’Institut de Traduction de Tunis (Itrat).

Dans les recueils primés, Adam Fathi incarne la douleur humaine et celle de la terre à travers des images poétiques qui vont vers son enfance et son parcours de poète. Son récit est une tentative d’immersion dans la dualité entre la vie et les valeurs morales, telles que la sincérité en tant que vertu faisant partie intégrante des valeurs universelles fondamentales.

Adam Fathi a déclaré à l’agence TAP, que ce prix est une récompense assez importante pour lui qui jette la lumière sur son parcours dans l’écriture de la poésie. L’importance du prix vient du fait qu’il lui a été attribué à sa deuxième édition, a-t-il expliqué.

Le prix Sargon Poulus de l’édition 2018 avait été attribué au poète et traducteur marocain M’barek Oussat.

Le poète lauréat a annoncé qu’il travaille actuellement sur l’interprétation de deux livres d’Emil Cioran, poète et écrivain roumain francophone (1911-1995). Il s’apprête aussi à éditer deux nouveaux recueils poétiques qu’il a choisit d’intituler “Nouridou biladan jadidan” (On a besoin d’un nouveau pays).

Adam Fathi est principalement orienté vers l’écriture de la poésie en arabe littéraire et dialectal (tunisien), parmi ses publications dont “Les Sept Lunes de la gardienne du Château” et “L’histoire de Khadra et le prince Adouan”.

La nouvelle constitue un champ littéraire déjà exploré par Adam Fathi qui est aussi journaliste spécialisé dans la critique littéraire, avec des contributions dans la recherche académique.

Adam Fathi est l’auteur d’une douzaine de livres et de recueils de poésie. Il est aussi le traducteur en arabe de plusieurs auteurs dont Baudelaire, Cioran, Naïm Kattan et Gilbert Sinoué.

Initié en 2017, le prix Sargon Poulus est baptisé au nom poète traducteur irakien disparu (1944-2007) en hommage à sa contribution dans la poésie arabe moderne qui a laissé son empreinte dans l’oeuvre poétique contemporaine.

Outre la valorisation de l’oeuvre poétique arabe, cette distinction vise à encourager les auteurs de la région et les inciter à traduire davantage de poésie.
L’initiative de l’éditeur voudra ainsi traduire une célèbre citation du poète disparu afin qu’elle soit gravée dans l’histoire Littéraire. Sargon Poulus disait, “Le véritable message du poète est de permettre à la poésie d’aller de l’avant”.

Les initiateurs du prix veulent perpétuer l’œuvre de cet éminent poète irakien connu pour ses traductions des principales œuvres de la poésie mondiale. Plusieurs de ses écrits non publiés de son vivant ont été édités durant les dix années qui ont précédé sa mort.

Tekiano avec TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   News






  • Envoyer