Sfax : Coup d’envoi du Forum de la jeunesse arabo-européenne

Le coup d’envoi du Forum arabo-européen de la jeunesse sur les “politiques destinées à la jeunesse”, avec la participation de près de 150 jeunes et responsables d’institutions et de structures de jeunesse, représentant 27 pays arabes, africains, européens et asiatiques, a été donné mercredi à Sfax.

Ce forum, organisé par la Commission Régionale de la Jeunesse et des Sports de Sfax en association avec le club culturel Ali Belhouane en Tunisie, s’inscrit dans le cadre de la manifestation Tunis capitale de la jeunesse arabe pour l’année 2019/2020 sont les activités se dérouleront dans les villes de Sfax et Tunis du 5 au 9 février.

La séance d’ouverture de cette manifestation a été marquée par la présence du représentant de la Ligue des Etats arabes, Abdelmoneim Chaari, et du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports en charge de la jeunesse, Abdelqoddous Saadaoui

Saadaoui a affirmé à cette occasion que cette manifestation est un motif de fierté pour la jeunesse tunisienne et un message adressé par le ministère pour soutenir les droits des jeunes et définir de nouvelles politiques dans le monde et dans le monde arabe, dans lesquels les jeunes représentent plus de 60%.

Il a souligné la nécessité de changer la réalité de la jeunesse pour le mieux, que la Tunisie s’est employé à concrétiser à travers un dialogue sociétal sur les questions de jeunesse avec une approche participative qui cherche à restaurer la confiance des jeunes, à reconsidérer le travail et à être à l’écoute des attentes des jeunes en termes de formation et d’intégration dans ses différentes dimensions. Il a estimé que le pari de la Tunisie sur l’éducation et la révolution qu’elle a connue sont considérés comme des facteurs positifs pour la jeunesse tunisienne.

Pour sa part, Abdelmoneim Chaairy, directeur du Département de la jeunesse et des sports de la Ligue des Etats arabes et responsable du secrétariat technique du Conseil des ministres arabes de la jeunesse et des sports, a affirmé que la Ligue arabe a élaboré une politique pour la jeunesse arabe basée sur le développement, la protection et l’autonomisation dans le contexte de la recherche d’une politique de jeunesse unifiée dont le forum en est une des illustrations.

Chaairy a qualifié la politique tunisienne envers les jeunes de pionnière au niveau arabe, soulignant qu’il s’agit d’un modèle cité en exemple dont la Ligue arabe s’en était inspiré dans divers domaines de la jeunesse, en particulier en termes d’autonomisation des jeunes.

La vision sectorielle de la jeunesse en Tunisie, incluse dans le plan quinquennal 2016-2020, et les politiques générales de l’Etat, représente un “premier jalon dans le développement d’une politique nationale de la jeunesse dans divers domaines”, a indiqué le chef du département de la communication de l’administration générale de la jeunesse, Najd Khalfaoui. Elle est basée sur quatre axes principaux: soutenir le droit des jeunes à participer à la vie politique et aux affaires publiques, protéger les jeunes dans la vie professionnelle et sociale, développer les valeurs d’indépendance et l’esprit de l’institution et promouvoir les capacités créatives des jeunes.

Le Dr Slaheddine Ben Frej a fait une intervention sur les “politiques publiques visant les jeunes”, en parlant des problèmes soulevés “en raison d’un vague concept de ces politiques qui manquent souvent d’inclusivité et pâtissent de l’éparpillement et du sectoralisme”. Il a souligné la nécessité pour ces politiques d’engober toute une société, quels que soient les partis et les périodes politiques, et d’être adoptées en symbiose avec les jeunes de manière horizontale et participative.

Le programme de cette manifestation internationale comprend un ensemble d’autres communications données par de nombreuses associations et organisations internationales concernant les politiques de jeunesse, avec la présentation des expériences de nombreux pays arabes et européens tels que le Maroc, la Jordanie, l’Egypte, l’Allemagne, la France et la Suisse en relation avec la vision stratégique du secteur de la jeunesse et le guide de référence pour les politiques de jeunesse.

Le programme du forum comprend également des ateliers sur le rôle de la société civile dans l’élaboration des politiques nationales pour la jeunesse et le rôle des structures gouvernementales et des institutions de l’Etat, ainsi qu’une visite des participants du circuit touristique de l’ancienne ville de Sfax.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer