Tunisie – Coronavirus: la Chloroquine serait un bon remède contre le covid-19 et disponible

Le directeur général des soins de santé de base au ministère de la Santé, Chokri Hammouda, a déclaré, le 04 mars 2020 à la TAP, que des recherches médicales sur la “Chloroquine” ont démontré l’efficacité de ce médicament dans le traitement du coronavirus.

Il a, cependant, appelé les citoyens à ne pas se ruer sur ce médicament et le conserver pour s’en servir en cas de besoin, soulignant que la Chloroquine utilisée pour traiter plusieurs maladies dont le rhumatisme est disponible en Tunisie et ce lors d’une conférence de presse tenue, mercredi au palais du gouvernement à La Kasbah.

Pour sa part, le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki a déclaré que la “Chloroquine” est disponible en quantités suffisantes et à un prix abordable, soulignant que 3 professeurs de médecine ont été chargés de poursuivre les recherches sur ce médicament.

Le directeur général de la pharmacie centrale, Khalil Ammous a déclaré à la TAP que le stock de Chloroquine couvre 3 mois, notant que ce médicament réduit les symptômes du coronavirus selon le docteur Fawzi Addad et des études menées en Chine.

Ce banal traitement à la chloroquine, médicament couramment utilisé aussi contre le paludisme, a montré des signes d’efficacité contre le coronavirus, a assuré mardi à l’AFP Didier Raoult, directeur de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille, en s’appuyant sur les résultats d’une étude clinique chinoise. “Finalement, cette infection est peut-être la plus simple et la moins chère à soigner de toutes les infections virales”, ajoute le directeur de cet institut hospitalo-universitaire très impliqué dans la détection du nouveau coronavirus en France…

A noter que que certaines personnes peuvent être infectées par le coronavirus sans pour autant présenter des symptômes et sans se sentir malade, la plupart (environ 80%) se rétablissent de l’infection sans avoir besoin d’un traitement spécial.

La maladie s’intensifie chez environ une personne infectée sur 6, et le risque d’infection augmente chez les sujets âgés et les personnes souffrant de problèmes de santé, tels que l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques ou le diabète, selon l’OMS.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer