Abdelhamid Bouchnak sera-t-il le digne héritier de Slaheddine Essid?

D’un côté, Abdelhamid Bouchnak, jeune réalisateur tunisien et star montante du paysage artistique. De l’autre, Slaheddine Essid, le réalisateur le plus accompli qu’ait connu la scène audiovisuelle tunisienne avec les feuilletons les plus populaires comme Khottab Al Bab, Choufli Hal, Gamret Sidi Mahrous, Nsibti Laaziza et j’en passe…

La question qui se pose: Bouchnak sera-t-il le digne héritier de Slaheddine Essid? Arrivera-t-il un jour à égaler et à surpasser le maître en la matière des feuilletons tunisiens?

Dans tous les cas, Abdelhamid Bouchnak a l’étoffe d’un grand. Des débuts en fanfare avec La série ‘Héthoukom’ 1 et 2, le film Dachra et les deux saisons du feuilleton Nouba, l’homme est passé du statut de parfait inconnu à celui d’un réalisateur-star qui a su marquer de son empreinte les productions qu’il a réalisés.

La recette Bouchnak est faite d’intrigues, d’un jeu d’indices auquel se prêtent ses fans avec un zeste d’humanisme et de sensibilité. Cette recette a fait ses preuves et a ravi les papilles (les yeux) des spectateurs jusqu’à ce jour tout en créant un chamboulement dans le paysage audiovisuel tunisien.

Multipliant les clins d’œil à gauche et à droite, rendant hommage à bon nombre d’artistes, il n’hésite pas à aller au contact des tabous, à casser les clichés et à traiter différemment les sujets les plus sensibles.

Celui qui est issu d’une famille artistique a un joli avenir tracé devant lui et n’a sûrement pas fini de nous surprendre…

Hamza Ben Hmida

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Chronique   Medias   Ness   TopNews






  • Envoyer