Tunisie -Coronavirus: une médecin au SAMU dénonce le manque de moyens, protégez-vous!

A l’heure où le système de santé tunisien passe par une phase des plus critiques, les soignants sont en colère car ne trouvent pas assez de moyens pour sauver des vies. La Tunisie manque affreusement de lits de réanimation et de moyens d’assistance respiratoire.

Les médecins en général et les urgentistes en particulier se trouvent parfois dépassés par le flux de malade atteints de Coronavirus. Rined Ghribi, médecin résident au SAMU 01, en témoigne en éditant un texte et en postant une photo des plus parlantes en la commentant “Ceci n’est pas un cliché”…

Épuisé, le staff médical est resté 6 h portant la combinaison protectrice dans cette chaleur étouffante, au chevet d’un malade atteint de Coronavirus avant de lui trouver finalement une place en réanimation… Témoignage de Rined Ghribi:

Chaque garde on se retrouve face à un problème éternellement récurrent: Trouver, pour notre patient(e), une place en réanimation ou au moins dans le circuit covid.

Une mission, déjà assez complexe avant la pandémie, qui devient donc quasi impossible.
Ce jour-là, avec ma collègue, l’équipe paramédicale et l’ambulancier, nous étions restés au chevet de notre malade de 10h à 16h avant de réussir, enfin, à lui trouver une place.

Imaginez un peu la fatigue, la faim, la soif, la chaleur, la répression des besoins naturels, la diminution de concentration,… tout ce qu’on peut ressentir dans notre prison protectrice qu’est notre combinaison, collés à un(e) patient(e) qui lutte pour la vie, sans savoir s’il/elle aura même un lit d’hôpital avec les ressources nécessaires.

Ceci est notre quotidien. On vit ce scénario chaque jour à de multiples reprises, et la cadence ne semble pas ralentir, bien au contraire.

Rined appelle tous les tunisiens à se protéger pour prévenir des dégâts irréparables:

Je vous invite donc à prendre vos responsabilités. Ça pourrait être vous ou quelqu’un de votre famille à bord de cette ambulance, baladé entre les différents hôpitaux du Grand Tunis à cause d’un “manque de place”.

Portez vos masques, évitez les espaces fermés encombrés, gardez vos distances, appliquez le gel hydro-alcoolique sur les mains, évitez de vous toucher le visage, et suivez les consignes des structures sanitaires.

La pandémie est là. Prenez conscience avant qu’il ne soit trop tard! ajoute Rined.

Le ministère de la santé a annoncé mercredi dans son bulletin quotidien concernant la situation épidémiologique en Tunisie que 5581 tests réalisés les 21 et 22 septembre 2020, ont révélé la contamination de 1219 personnes par le coronavirus (21,84%) portant le bilan à 12479 cas confirmés ce qui représente 5,98% du total des tests effectués depuis le mois de février 2020 (208632).

10 décès supplémentaires ont été enregistrés portant le bilan à 174 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie. Par ailleurs, 256 malades atteints de la COVID-19 sont actuellement hospitalisés dont 72 sont admis en soins intensifs et 26 placés sous respirateurs artificiels. Au total, on compte 9938 porteurs actifs.

S.B.

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Chronique   Ness   TopNews






  • Envoyer