Le ministre des Affaires Culturelles Walid Zidi limogé, le ministre du Tourisme Habib Ammar assurera l’intérim

Le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a décidé, dans la soirée du lundi 05 octobre 2020, de démettre le ministre des Affaires Culturelles, Walid Zidi, de ses fonctions et de charger le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Habib Ammar, d’assurer l’intérim.

Cette décision a été annoncée dans un communiqué publié, dans la soirée de lundi à mardi, sur la page officielle de la présidence du gouvernement. Aucune raison de ce limogeage n’a été précisée.

La journée du lundi, 5 octobre, a connu une grande agitation auprès des professionnels du secteur culturel notamment les artistes qui protestaient contre les nouvelles restrictions gouvernementale dans le secteur culturel dévoilées, samedi soir, le 3 octobre 2020.

Afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de la Covid-19, le Chef du Gouvernement, Hichem Mechichi, a annoncé une série de mesures qui s’appliqueront à divers secteurs dont celui de la Culture. Elles stipulent notamment l’interdiction des activités et manifestations culturelles et artistiques pour une période de deux semaines.

S’exprimant devant les sit-inneurs à la Cité de la Culture, Walid Zidi a pris une position qui va l’encontre de l’application des décisions gouvernementales.

Dans une séquence filmée largement relayée par les médias électroniques et les réseaux sociaux, le ministre limogé s’était alors montré clairement favorable aux revendications des professionnels du secteur, en affirmant que “le ministère n’allait pas interdire aux artistes de pratiquer leurs activités”.

Il avait aussi déclaré que son département “n’est pas là pour exécuter le contenu des communiqués de la présidence du gouvernement”, ce qui a pu être interprété comme étant une position en opposition à la décision du gouvernement.

“Le ministère n’a pas publié de communiqué au sujet de l’interdiction des manifestations culturelles et aucun document n’a été signé pour mettre en application cette décision (gouvernementale)”, a encore affirmé Zidi.

Cette déclaration polémique, n’a pas tardé à faire réagir la présidence du gouvernement.

Peu avant la publication du communiqué de la présidence, le ministère des Affaires Culturelles a publié un communiqué dans lequel elle annonce le “report des manifestations et spectacles culturels et artistiques destinés au public”. Ce report concerne “les événements programmés par les institutions relevant du ministère”.

Pour ce qui est des activités habituelles dans les institutions publiques et privées elle ne subiront aucun changement, indique la même source qui insiste uniquement sur la nécessité de se conformer aux protocole sanitaire en vigueur.

Le communiqué précise aussi que pour les deux semaines à venir, le ministère œuvrera à la mise en place de protocoles sanitaires qui correspondent aux spécificités et activités de chaque espace. Ce travail sera élaboré en coordination avec le comité scientifique de lutte contre les Coronavirus, lit-on encore.

Depuis sa nomination au sein du gouvernement Mechichi, le ministre écarté n’a cessé de soulever la polémique à travers ses déclarations. Avant même l’adoption du nouveau gouvernement, les services de presse du gouvernement Mechichi avait annoncé, dans un communiqué publié dans la matinée du 27 août dernier, le remplacement de Walid Zidi par une autre personnalité.

Finalement, Zidi avait été maintenu à son poste après avoir été reçu, le jour même, dans l’après-midi, par le président de la république, Kais Saied, qui appuyait son maintien au poste de ministre des Affaires Culturelles.

Dans un secteur culturel et artistique tunisien fragilisé par la crise sanitaire, la révocation de Zidi devra encore mettre les professionnels en difficultés dans une conjoncture économique défavorable qui dure depuis mars dernier.

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Tunisie – Coronavirus : Les espaces culturels fermés et sacrifiés en premier, le non-sens!

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   News






  • Envoyer