L’activiste tunisien, Karim Arfa construit un pont pour les écoliers d’un village à Jendouba

L’activiste et artisan peintre Karim Arfa est un volontaire tunisien qui ne cesse d’effectuer des actions de récupération et recyclage et fabriquer différents objets et constructions pour protéger des citoyens et embellir leur quotidien. Il a volontairement installé des grilles de protection sur les bouches d’égouts ouvertes et a également aménagé des bancs publics à partir de matériaux recyclables dans des stations de bus et des écoles dans les régions de l’intérieur.

Il a aussi récupéré des rebuts de mobilier et de ferraille jetés par l’hôpital des Grands Brûlés de Ben Arous et les transformés en des  magnifiques bancs qu’il a installé à l’entrée de l’hôpital.

La dernière action louable de Karim Arfa est la mis en place d’un pont entre deux rives d’un oued dans un village à Balta-Bou Aouane relatif au gouvernorat de Jendouba. En recyclant de la ferraille et mettant en place un passage et des barrières, il aide ainsi les petits écoliers à traverser en sécurité et les protège d’une chute dans la rivière.

Le résultat est un pont sécurisé:

Un mois auparavant Karim Arfa était fier de publier la vidéo d’un local abandonné et délabré à Siliana qu’il a transformé avec des amis en une bibliothèque pour les enfants du quartier.

A noter que Karim est un modeste propriétaire d’une société de peinture décorative. Il a sollicité l’aide de l’état pour récupérer de la matière première notamment un rail de chemin de fer pour la recycler et édifier dessus le pont mais n’a reçu aucune réponse.

Et c’est avec ses moyens modérés que cet activiste de la société civile Tunisienne a mis au point son projet de pont dans un souci de protéger les enfants de la noyade, surtout que le souvenir de l’écolière Maha Gadhgadhi, emportée par les flots d’un oued à Fernana en novembre 2019, demeure encore vif.

S.B.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Écolo   Ness   TopNews






  • Envoyer