Tunisie: Une campagne de lutte biologique contre le ravage des pyrales des caroubes sur les grenadiers démarre en avril

La campagne de lutte biologique contre le ravages des pyrales des caroubes sur les grenadiers de Tunisie à travers les parasitoïdes du genre Trichogramme débutera, au mois d’avril 2021, à travers la mise en place des piégeages de contrôle et le suivi de la dynamique de l’insecte afin d’identifier les domaines d’intervention.

Le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a appelé dans ce cadre les agriculteurs concernés par ce programme à contacter les services concernés au Commissariat Régional de Développement Agricole (CRDA) pour enregistrer leur adhésion au programme.

Les agriculteurs contribuent à raison de 20% de la valeur des interventions, soit 32 dinars pour 400 plants de grenades, a ajouté le ministère dans un communiqué publié, mardi.
La pyrale des caroubes est l’un des ravageurs économiques les plus dangereux des plants de grenade, vu qu’il entraîne des pertes importantes de la production.

Le ministère de l’agriculture a entamé, depuis la saison 2016/2017, la mise en œuvre d’un programme de lutte biologique à travers le trichogramme afin de réduire les dégâts de cet insecte dans plusieurs gouvernorats, et ce, dans le cadre de la vulgarisation des méthodes alternatives de lutte, a- t-on relevé.

La culture des grenades se heurte à des problèmes majeurs dont notamment l’éclatement et la pourriture des fruits et les attaques de certains phytophages parmi lesquels la pyrale des caroubes Ectomyelois ceratoniae (Lepidoptera : Pyralidae), qui est à l’origine d’importants dégâts pouvant aller jusqu’à la perte totale de la récolte.

Des agriculteurs de différentes régions ont été intéressés par cette méthode adoptée, aujourd’hui, par 13 gouvernorats; à savoir Gabès, Sfax, Kairouan, Sousse, Monastir, Nabeul, Zaghouan, Bizerte, Ariana, Manouba, Béja, Ben Arous et Jendouba.

La Tunisie possède plus de 14 000 hectares de grenadiers cultivés, avec de nouvelles plantations qui sont en train d’être installées chaque année.

La production de grenades en Tunisie est estimée à 100 mille, en 2020. Une grande partie de la production est réalisée par les régions de Gabès, Kairouan et Béja.

Tekiano avec TAP

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Écolo   Ness   TopNews






  • Envoyer