Hichem Mechichi en visite à la synagogue de la Ghriba: Sa chechia chinoise fait polémique

A l’occasion de la visite annuelle de la synagogue juive de la Ghriba, ou le pèlerinage de la Ghriba à Djerba qui a coincidé cette année avec le Ramadan 2021, le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi y était jeudi 29 avril 2021, accompagné des ministres des Affaires religieuses et du Tourisme.

Aucune festivité n’a été programmée à l’occasion du péIérinage de la Ghriba 2021 sur une décision prise par la commission scientifique pour freiner l’envolée des contaminations par l’épidémie.

Si la visite du chef du gouvernement à Djerba a été bien vue par les riverains et les citoyens juifs tunisiens, la chechia qu’il porté a suscité la polémique. En effet Hichem Mechichi est entré à la synagogue de la Ghriba portant un chapeau de feutrine chinois, imitation de la chechia, qui n’a rien à avoir avec notre chehia traditionnelle d’après un artisan connaisseur, dont le témoiganage a été partagé dans le groupe Be Tounsi, qui oeuvre pour booster le made in Tunisia, et encourage et aide  les artisans tunisiens.

Notre premier ministre, qui doit protéger et faire de son mieux pour protéger l’artisanat de notre Tunisie, porte une imitation à la Chéchia. Notre premier responsable soutien l’incroyable chapeau en feutrine (moquette), qui fait des ravages, à la traditionnelle et typique Chéchia Tunisienne.

Quelle honte. Je me sens choqué, frustré et anéanti. C’était aujourd’hui, au cours de sa visite à la synaguogue de Djerba, Précise Riadh Ben Youssef, médecin de formation mais qui a préféré reprendre le métier de ses ancêtres et se convertir en artisan chaouachis.

 

Quelle grande TRISTESSE.
Notre premier ministre, qui doit protéger
et faire de son mieux pour protéger l’artisanat de…

Posted by Riadh Ben Youssef on Thursday, April 29, 2021

La présidente de l’association Be Tounsi, Faten Abdelkefi, confirme ce témoignage et nous explique que la chechia chinoise est en feutrine, cousue et les coutures se voient à l’oeil nu. Par contre, la chechia traditionnelle tunisienne, est tricotée, en laine pure et se confectionne en un seul morceau.

 

Certes la visite de Hichem Mechich est à saluer, mais il est important de faire attention à ces détails qui semblent petits, mais vu la crise économique qui a fortement impacté les créateurs et artisans tunisiens, il aurait été plus judicieux que les chefs du protocole soignent les moindres détails de cette visite et évitent que les responsables de l’état portent des chechias issues de la contrefaçon.

 

Par ailleurs, René Trabelsi, ancien ministre du Tourisme et membre du comité d’organisation du pèlerinage, a indiqué que le nombre des visiteurs, venus effectuer le pélérinage de la Ghriba de l’étranger ne dépasse pas, cette année, les 50 personnes, en raison du protocole sanitaire.

S.B.

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Ness   Politik   TopNews






  • Envoyer