Les médailles des Jeux Olympiques de Tokyo, fabriquées de métal recyclé

L’économie circulaire peut servir à plusieurs niveaux et aussi servir le sport. C’est le message que les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, ont voulu transmettre en inscrivant cet évènement universel, ouvert le 23 juillet 2021, dans un cadre écologique d’économie verte et circulaire.

Pour rendre l’évènement écolo et cohérent avec la délicate conjoncture climatique et environnementale, le comité organisateur des Jeux Olympiques de Tokyo a opté pour le recyclage des appareils électroniques comme les téléphones cellulaires, pour fabriquer les précieuses médailles d’or, d’argent et de bronze à décerner aux heureux champions de ceux jeux, qui prendront fin dans deux jours (8 août 2021).

Selon le site Insider.com, sur une période de deux ans, le projet japonais “Tokyo 2020 Medal Project”, a permis de recueillir 78 985 tonnes d’appareils électroniques, dont 6,21 millions de téléphones portables, provenant de tout le Japon afin de produire les 5 000 médailles olympiques qui seront décernées à Tokyo.

Les éléments en or, en argent et en bronze des dispositifs ont été obtenus par fusion, un processus qui implique le chauffage et la fusion pour extraire un métal de base.

” C’est la première fois dans l’histoire olympique que des médailles ont été fabriquées à l’aide de métal recyclé, et la première fois que des citoyens ordinaires sont impliqués dans leur production “, selon le site officiel des Jeux de Tokyo.

” Comme promis il y a quatre ans par le comité organisateur des jeux de Tokyo, toutes les médailles qui seront distribuées durant l’événement, de bronze, d’argent ou d’or, auront toutes été produites grâce au recyclage d’appareils électroniques donnés par le public “.

En effet, le comité avait fait appel à ce dernier pour recevoir un maximum d’appareils usagés à recycler afin d’en extraire les composants et les métaux nécessaires à la fabrication des médailles.

En plus des médailles fabriquées à partir des déchets électroniques recyclés, les JOT ont aussi opté pour des podiums et des lits d’athlètes entièrement recyclables et fabriqués en carton.

Il s’agit de 18 000 lits écologiques et réutilisables en carton disposés dans le village olympique et 8000 aménagés spécialement pour les Jeux paralympiques qui suivront. Développés par l’entreprise japonaise Airweave, ces lits ont pour particularité d’être modulables pour s’adapter à la corpulence des athlètes. Pour les podiums, 24,5 tonnes de plastique collectées ont été collectées pour leur fabrication.

Un message aux défaillants quant aux perspectives de recyclage !

Dans le continent africain, 2,9 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) ont été produits en 2019, selon le Global E-waste Monitor 2020 de l’ONU.

Ce potentiel de déchets se transforme en véritable danger en l’absence de politiques et de structures de gestion et de recyclage efficaces et performantes dans le continent. Pourtant, les équipements électroniques et électriques (EEE) contiennent 23, 66% de métaux, dont l’or, l’argent, le cuivre, le platine et d’autres matières récupérables de grande valeur.

Au lieu d’être collectés et récupérés pour traitement et réutilisation, la plupart des déchets des EEE sont déversées dans la nature ou brûlées.

Selon la même source, seuls 13 pays africains sur 43 étudiés ont une politique nationale de régulation et de gestion des déchets électroniques dans le respect des normes environnementales et sanitaires.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Écolo   Ness   TopNews






  • Envoyer