BeMed lance son 6ème appel à micro-initiatives pour une Méditerranée sans plastique

L’association qui lutte contre la pollution plastique en Méditerranée, BeMed lance à l’occasion de la journée mondiale de la mer, son sixième appel à micro-initiatives pour lutter contre la pollution plastique en Méditerranée.

L’appel de cette association créée en 2019, sera ouvert du 30 septembre 2021 au 2 janvier 2022. Les dossiers de candidature sont à télécharger sur le site internet de BeMed beyondplasticmed.org

L’appel à micro-initiatives vise des projets de terrain portés par des ONG/associations, des institutions scientifiques, des PME, des municipalités et des collectivités territoriales.

BeMed peut soutenir les initiatives à hauteur de 10 000€ maximum, avec un minimum de 25% de co-financements. Les activités devront commencer au plus tôt en juin 2022 et seront mises en place sur 12 à 18 mois.

La Tunisie rejette 8,5 mille tonnes de déchets plastiques en Méditerranée chaque an, soit 20% de la totalité des déchets plastiques qui y sont déversés. L’économie nationale perd environ 20 millions de dollars par an, en raison de la pollution plastique, selon le rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF), intitulé “stoppons le torrent de plastique”, publié en 2019.

Bien que son industrie de produits en plastique soit petite par rapport aux autres pays méditerranéens, la Tunisie est le quatrième consommateur de produits en plastique par habitant dans la région. Ces déchets affectent surtout les secteurs du tourisme, du transport maritime et de la pêche.

La mer Méditerranée, qui représente seulement 0,7% de la surface de l’océan mondiale, constitue l’un des réservoirs majeurs de biodiversité marine et côtière, en abritant 7,5 % de la faune et 18 % de la flore marine mondiale. Pourtant, du fait de sa géographie semi-fermée, de l’intensité du transport maritime, de la pêche et des activités industrielles et touristiques qu’elle concentre, elle est particulièrement sensible à la pollution plastique.

Avec 1,2 million de tonnes de plastique, elle est la mer la plus polluée du monde.
Face à ce constat, BeMed travaille depuis plus de 5 ans auprès des acteurs de terrain pour réduire cette pollution et protéger la Méditerranée. Avec 69 projets soutenus aujourd’hui, dans 14 pays méditerranéens, BeMed a établi un réseau d’acteurs dont l’expérience et les bonnes pratiques viendront nourrir les prochaines actions sélectionnées.

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Écolo   Ness   TopNews






  • Envoyer