JCC 2021 sous le slogan “Rêvons, Vivons”: Nouveautés et films en compétition de la 32e édition

La 32ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage est confirmée du 30 octobre au 06 novembre 2021 à Tunis et dans plusieurs régions de la Tunisie, dans les prisons et les casernes et aura pour slogan “Rêvons, vivons” annonce son directeur Ridha Béhi. Ces JCC 2021 verront la participation de pas moins de 45 pays du monde, dont deux invités d’honneur la Belgique et la Lybie.

Les grandes lignes de cette nouvelle édition du festival cinématographique tunisien ont été dévoilées au cours d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Laico de Tunis en présence de Riadha Behi et le directeur artistique des JCC Kamel Ben Ouanes.

Deux nouvelles sections et invités d’honneur

La 32ème édition des JCC se déplace cette année dans les casernes et propose aux réalisateurs et acteurs d’échanger avec les agents de l’ordre dans le cadre des “JCC dans les casernes”. Cette action s’ajoute à deux autres initiatives louables héritées des éditions précédentes à savoir les “JCC dans les prisons” et les “JCC dans les régions”. Les JCC dans les régions seront présentes avec des projections à Sousse, Fahes, Djerba et Sidi Ali Bouaoun.

Deux récompenses supplémentaires seront décernées cette année au nom du feu Lina Ben Mhenni, figure de proue de la révolution tunisienne, et du cinéaste libanais Sadek Sabbah. Plusieurs hommages seront rendus à des acteurs et protagonistes de cinéma toujours en exercice, une sorte d’hommage de leur vivant et un clin d’oeil à leurs apports dans le monde de cinéma, à l’instar de l’actrice Chekra Rammah, l’acteur Bahri Rahali et le journaliste et docteur en sociologie de cinéma Khemais khayati.

En plus des sections traditionnelles « Regard sur le cinéma tunisien » ou « Cinéma du monde », deux pays, l’un du Nord : la Belgique et un autre du Sud : la Libye ont été invités. Ces deux pays se caractérisent par leur effervescence cinématographique qui mérite qu’on s’y plonge.

Les chiffres des JCC 2021

Cette année, les journées cinématographique de carthage comptent en tout 11 sections.

750 films arabes et africains concourent dans les compétitions officielles dans cette édition, parmi eux, 200 longs métrages, 550 courts métrages.

Le nombre de films tunisiens inscrits s’élève à 18 longs métrages. Parmi eux, 9 documentaires et 9 fictions. 36 courts métrages (5 documentaires et 31 fictions) seront projetés.

45 pays participent à la 32ème édition des JCC dont 28 pays africains et 17 pays arabes.

Films de la compétition-officielle long-métrages et Film d’ouverture des JCC 2021

La liste des films qui concourent pour tenter de remporter le Tanit d’or dans le cadre de la  compétition officielle des Longs Métrages de fictions a été dévoilée. Kamel Ben Ouanes a expliqué que pour choisir entre ces nombreuses œuvres, l’un des critères choisi est le degré d’inventivité et d’esthétisme dans les formes de narration cinématographique. La forme doit ainsi joindre le fond pour enfanter des œuvres de qualité qui reflètent les tourments du monde arabe et africain, a-t-il expliqué.

Rappelons que trois films tunisiens figurent dans cette liste. Liste des films catégorie longs-métrages de fiction en compétition officielle aux JCC 2021  :

1-Feathers de Omar El Zohairy – Egypte
2- Amira de Mohamed Diab – Egypte
3-Argu de Omar Belkacemi – Algérie
4- Public Toilet Africa / Amansa tiafi de Kofi Ofosu-Yeboah – Ghana
5-Haut et Fort de Nabil Ayouch – Maroc
6-The Gravedigger’s Wife de Amed Khadar – Somalie
7- This is not Burial, it’s a Ressurection de Lemohang Jeremiah Mosese – Losotho
8-GrandMère DixNeuf et le secret du Soviétique de Joào Ribeiro – Mozambique
9-Only the winds de Karim Kassem – Liban
10- Papillon D’or de Abdelhamid Bouchnak – Tunisie
11-Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid – Tunisie
12-Insurrection de Jilani Saadi – Tunisie

Le film qui sera projeté lors de la cérémonie d’ouverture des JCC 2021 prévue pour samedi 30 novembre, et qui aura pour maitre de cérémonie l’acteur et réalisateur Nejib Belkadhi est “Lingui : les liens sacrés” du cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun.

Ce film a été présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2021 et relate l’histoire de Amina qui vit seule avec Maria, sa fille unique de quinze ans dans les faubourgs de N’djaména au Tchad. Son monde déjà fragile s’écroule le jour où elle découvre que sa fille est enceinte. Cette grossesse, l’adolescente n’en veut pas. Dans un pays où l’avortement est non seulement condamné par la religion, mais aussi par la loi, Amina se retrouve face à un combat qui semble perdu d’avance…

Par ailleurs, le directeur des JCC a souligné que les cinéphiles doivent être munis d’une attestation vaccination contre le coronavirus, attestant la prise de deux doses de vaccin, pour pouvoir assister aux projections tout en soulignant qu’il sera procédé au respect du protocole sanitaire (port du masque et distanciation physique obligatoires). Les billets des JCC seront vendus à raison de 60% en ligne et 40% dans les guichets des salles de cinéma de Tunisie.

Sara Tanit

Autour des JCC 2021: 

JCC 2021: Une jeune Hend Sabry orne l’affiche officielle de la 32ème édition des JCC

JCC 2021 : Liste des films tunisiens sélectionnés pour les compétitions officielles

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu   Kult






  • Envoyer