Evénement et exposition “Mounir Baaziz : Parcours cinématographique militant”

La Cinémathèque Tunisienne propose un événement autour du cinéaste Mounir Baaziz et son Parcours cinématographique militant qui aura lieu samedi 20 novembre 2021, à partir de 17h30 à la Cité de la Culture de Tunisie.

L’événement “Mounir Baaziz : Parcours cinématographique militant” propose une exposition et signature du livre publié dans le cadre de l’exposition en plus de projections de quelques films de Mounir Baaziz.

Éditorial de Tarek Ben Chaabane, Directeur de la Cinémathèque tunisienne :

« … Il n’y a de vrai culte que la mémoire critique ». Cette phrase de l’écrivain Paco Ignacio Taibo II, me revenait souvent à l’esprit lors de mes entretiens avec Mounir Baaziz. Ce cinéaste qui accompagne l’aventure des images tunisiennes depuis son court, et bien mouvementé, passage à la télévision tunisienne à la fin des années soixante, n’a cessé, pendant nos échanges, de jeter un regard intransigeant sur le fonctionnement du métier et sur son évolution. Étant l’alter ego lucide des réalisateurs, par son poste clé de premier assistant, il fait partie de ces gardiens de la mémoire vive, de ces témoins silencieux du désarroi, hyper sensibilité ou dérives des créateurs. Cet entretien redessine le portrait palpitant d’un homme qui a digéré dans le silence, qui a construit dans le chuchotement et qui, aujourd’hui, archive dans le murmure…

Programme des projections :

Samedi 20 novembre 2021 : 18h30 : salle Tahar Chériaa

– SOUSSE NOSTALGIE de Mounir Baaziz, 1993, Tunisie, 19′

– SI LE JERID M’ÉTAIT CONTÉ de Mounir Baaziz, 1993, Tunisie, 20′

– LA GHRIBA de Mounir Baaziz, 1993, Tunisie, 50′

Dimanche 21 novembre 2021: 16h00 : salle Tahar Chériaa

– LES PÈRES AFRICAINS DE L’ÉGLISE de Mounir Baaziz, 1999, Tunisie, 26′

– UNE VIE EN DENTS DE SCIE de Mounir Baaziz, 2012, Tunisie, 52′

Filmographie de Mounir Baaziz :

Assistant-réalisateur :

• 1981 : Mirage de Abdelahafidh Bouassida

• 1981 : L’Ombre de la terre de Taieb Louhichi

• 1982 : La Trace (Essama) de Néjia Ben Mabrouk.

• 1983 : Les Anges de Ridha Béhi

• 1985 : L’Homme de Cendres de Nouri Bouzid

• 1985 : Champagne Amer (La mémoire écarlate) de Ridha Béhi

• 1986 : Sabra et le Monstre de Habib Messelmani

• 1988 : Les Sabots en Or de Nouri Bouzid

• 1989 : Halfaouine de Férid Boughedir

• 1993 : Les Silences du Palais de Moufida Tlatli

• 1994 : Un été à la Goulette de Férid Boughedir

• 1995 : Essaida de Mohammed Zran

• 1999 : La Saison des Hommes de Moufida Tlatli

• 2001 : Bedwin Hacker de Nadia El Feni

• 2001 : Poupées d’Argile de Nouri Bouzid

• 2002 : Le Prince de Mohamed Zran

• 2004 : Junun de Fadhel Jaibi

• 2003 : Noce d’été (Bab El Arch) de Moktar Ladjimi

• 2005 : Making of de Nouri Bouzid

• 2010 : L’Infiltré de Giacomo Battiato

Réalisateur :

• 1975 : Les Enfants d’Ailleurs (MM documentaire)

• 1993 :Tapis d’argile (CM documentaire)

• 1993 : Sousse nostalgie (CM documentaire)

• 1993 : Si le Jerid m’était conté (CM documentaire)

• 1994 : La Ghriba (LM documentaire)

• 1998 : Les pères africains de l’église (LM documentaire)

• 2000 : Chambre sans vues (CM fiction)

• 2004 : Ghezala (CM documentaire).

• 2012 : Une vie en dents de scie (LM documentaire)

• 2018 : Le trésor argentique (LM documentaire)

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   Kult   TopNews






  • Envoyer