Création théâtrale “Stabat Mater Furiosa”, une collaboration franco-tunisienne sur un texte universel

La pièce de théâtre “Stabat Mater Furiosa”, une collaboration franco-tunisienne mise en scène par Matthieu Loos et proposée par l’artiste française Elise Dano et l’artiste tunisienne Sonia Zarg Ayouna sur une musique de Rim Banna a été présentée en avant première à Lyon.

Cette nouvelle création théâtrale, production de la compagnie Combats Absurdes, MJC Montchat / Salle Barbara (Lyon, France) et Compagnie Théâtrale Polaris (Hammam Lif, Tunisie) est donnée en langue française et en dialecte tunisien.

Elle est présentée comme une prière universelle, mais qu’elle soit dite par une femme blanche européenne ou une grand-mère noire africaine ne signifie évidemment pas la même chose. Elle est universelle car elle s’adresse à chacun d’entre nous et qu’elle fustige toutes les guerres, mais elle nous touche différemment selon le corps qu’elle traverse pour nous atteindre, lit-on dans la note d’intention.

La création est basée sur le livre “Stabat Mater Furiosa” du poète et intellectuel français Jean-Pierre Siméon dans lequel il revient sur l’origine de l’écriture et son voyage à Beyrouth. Il évoque les thèmes et les enjeux et son ambition d’une poétique théâtrale.

Depuis son apparition, le texte fut largement traduit et joué dans de nombreux pays. En Tunisie, Sonia Zarg Ayouna en proposa une version en arabe tunisien, dont elle fut à la fois traductrice et interprète au Théâtre de l’Etoile du Nord, à Tunis. Les actrices française et tunisienne se retrouvent sur une même scène pour interpréter le même personnage mais dans deux versions.

Sonia Zarg Ayouna est comédienne, traductrice et metteur en scène Tunisienne. Elle quitte en 1994, l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis. Elle commence rapidement sa carrière comme assistante de Fadel Jaïbi sur le spectacle « Les amoureux du café désert ». En 1996 elle rencontre Noureddine El Ati et crée avec lui la compagnie théâtrale « l’Etoile du Nord », résidente d’un lieu de 700m2 : le théâtre de l’Etoile du Nord, en plein centre ville de Tunis, qu’elle co dirige jusqu’à 2016. En 2000 une rencontre avec l’écriture de la poétesse tunisienne Dora Chammam la pousse vers la mise en scène. Elle continue de mener en parallèle ses trois carrières de comédienne, de traductrice et de metteur en scène.

A noter qu’une version Camerounaise de l’oeuvre “Stabat Mater Furiosa” a été présentée sur scène en Tunisie par l’artiste Yaya Mbile Bitang dans le cadre des JTC  2016.

S.B.

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   Kult   TopNews






  • Envoyer