BioNTech et InstaDeep lancent un système pour détecter les variants risqués du SRAS-CoV-2

La startup tunisienne InstaDeep, leader dans les produits d’intelligence artificielle (IA) décisionnels pour l’entreprise, et BioNTech, société d’immunothérapie de nouvelle génération annoncent le lancement d’un système d’alerte précoce combinant la modélisation structurelle de la protéine Spike avec l’intelligence artificielle (IA) pour détecter et surveiller les variantes à haut risque du SRAS-CoV-2.

Il s’agit d’une nouvelle méthode de calcul qui analyse les données de séquençage disponibles dans le monde entier, ont annoncé les deux partenaires, mardi, 11 janvier 2021 dans un communiqué accessible sur le site instadeep.com . Les entreprises ont validé ces prédictions à l’aide de données expérimentales générées en interne et de données accessibles au public.

Au cours de la période d’essai, le système a identifié plus de 90 % des variantes désignées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (variantes préoccupantes, COV, variantes intéressantes, VOI ; variantes sous surveillance, VUM) en moyenne deux mois à l’avance. Les variantes Alpha, Beta, Gamma, Theta, Eta et Omicron désignées par l’OMS ont été détectées par l’EWS ( Early Warning System) au cours de la même semaine où sa séquence a été téléchargée pour la première fois.

La variante Omicron a été classée comme variante à haut risque le jour même où sa séquence est devenue disponible. La variante IHU observée en France a également été évaluée par l’EWS, qui a mis en évidence des propriétés d’échappement immunitaire relativement proches de l’Omicron mais avec une fitness nettement inférieure, ce qui la rend moins préoccupante au vu des données actuelles.

Les résultats de l’étude soulignent que le système d’alerte précoce est entièrement évolutif à mesure que de nouvelles données de variante deviennent disponibles.
” Avec les méthodes de calcul avancées que nous avons développées au cours des derniers mois, nous pouvons analyser les informations de séquence de la protéine Spike et classer les nouvelles variantes en fonction de leur échappement immunitaire prédit et de leur score de liaison ACE2 “, a déclaré Ugur Sahin, MD, PDG et co. -Fondateur de BioNTech .

” Le signalement précoce des variantes potentielles à haut risque pourrait être un outil efficace pour alerter les chercheurs, les développeurs de vaccins, les autorités sanitaires et les décideurs politiques, offrant ainsi plus de temps pour répondre aux nouvelles variantes préoccupantes. ”

” Plus de 10 000 nouvelles séquences de variantes sont actuellement découvertes chaque semaine et les experts humains ne peuvent tout simplement pas gérer des données complexes à cette échelle. Nous avons relevé ce défi en déployant les puissantes capacités d’IA de la plate-forme DeepChain d’InstaDeep combinées au savoir-faire et à la technologie SARS-CoV-2 de BioNTech “, indique, de son côté, Karim Beguir, co-fondateur et PDG d’InstaDeep.

Et d’ajouter “Pour la première fois, des variantes à haut risque ont pu être détectées sur place, ce qui pourrait faire gagner des mois de temps précieux. Nous sommes heureux de rendre nos travaux de recherche accessibles au public et, plus important encore, nous attendons avec impatience son impact continu dans le monde réel “.

Tekiano avec TAP

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Tek   TopNews






  • Envoyer