Tunisie : Sarroura Libre dans la peau de Leila Trabelsi

Sarroura Libre est bien partie pour s’imposer parmi les plus illustres des humoristes tunisiens. Ses principaux atouts ? Un style critique et une maitrise surprenante des rôles interprétés dont celui de Leila Trabelsi, le personnage fétiche de l’artiste…

Il est clair qu’en terme d’humour décalé, les tunisiens n’ont jamais disposé d’autant d’imagination ! La preuve : depuis l’explosion du phénomène des réseaux sociaux, on a eu le droit à des représentations en tout genre, de la part d’humoristes et d’imitateurs aussi bien amateurs que professionnels, rêvant de se faire remarquer un jour ou l’autre. De l’inimitable Migalo, (notamment révélé grâce à Facebook) en passant par Yassine Ben Abdallah ou encore par le mythomane Hsan Tayara, force est de constater que les  prouesses de cette joyeuse bande de lurons ne sont guères passés inaperçues pour certains médias tunisiens. Surtout que cette avalanche de  talents ne semble pas sur le point de se terminer, puisque la dernière découverte en date se prénomme «Sarroura Libre» et ses sketches font en ce moment l’unanimité chez la plupart des internautes…

sarroura888Sarah (de son vrai nom),  ne semblait pourtant pas prédestinée à devenir humoriste!

En effet, celle-ci se présente via sa page officielle Facebook comme étant PDG d’une entreprise «d’entreprise d’aides et conseils à la décoration»  ainsi qu’une peintre et portraitiste de 31 ans. « J’ai pris que quelques cours de théâtre, j’écris mes propres texte en m’inspirant des JT, et je me filme sur mon canapé» précise-telle.

Multipliant sketch sur sketch illustrés par un mélange d’humour décapant et de critiques savamment dosés, ces apparitions mettent souvent en scènes des personnages hyper-médiatisés à l’instar de Leila Trabelsi et de Suzanne Moubarak. Surtout que ces rôles sont toujours interprétés avec une audace et une maitrise surprenantes. Il suffit d’ailleurs de jeter un œil à la dernière vidéo  parue à ce jour, où l’on peut voir une Leila qui fustige après la mystérieuse évasion de Saida Agrebi. L’ancienne première dame va même jusqu’ a pousser des youyous et déclare que face à cette situation, elle compte même revenir passer les vacances en Tunisie.

Filmés à partir de son domicile et parfois sur quelques scènes de théâtre comme celui de la Reine Blanche de Paris (devant un public des plus ravis), ces séquences vidéo font à chaque fois un tabac auprès de ces fans qui constituent d’ailleurs, pas moins de 45 300. Et quant on sait que cette page fan n’existe que depuis le 20 janvier 2011 !

En d’autres termes, Sarroura Libre est bien partie, si elle continue dans sa lancée, pour aller rejoindre le panthéon des humoristes tunisiens, dont certains doivent incontestablement leur ascension au réseau social de Marck Zukerberg. Si vous n’avez encore jamais eu l’occasion de regarder l’un de ses sketches, jetez un rapide coup d’œil ici !

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer