Tunisie: Nessma, le vent tourne sur Facebook

 

Appels au boycott, flots d’insultes et même des menaces physiques…c’est ce qu’on peut voir en ce moment sur le mur des comptes Facebook de plusieurs milliers d’internautes tunisiens, qui se sont érigés contre la chaine privée Nessma TV. Mais les pro-Nessma persistent et signent, malgré la disparition de sa page officielle suite au signalement de milliers de réfractaires.

Après des attaques perpétrées dimanche dernier par des groupes de salafistes à l’encontre des locaux de Nessma TV (enflammant les médias du monde entier), voilà à présent que des internautes tunisiens ont tout bonnement décidé de mener une croisade numérique (via le réseau social Facebook) contre la même chaine de télévisons privée. Rappelons que ces actes font suite à la polémique suscitée par le du film d’animation Persepolis de la réalisatrice Marjane Satrapi, diffusé par la chaine tv le vendredi 7 octobre. Doublé en dialecte tunisien, le long-métrage a néanmoins provoqué pas mal d’indignation chez certains téléspectateurs, notamment à cause d’une représentation de Dieu.

nessmatvpersAppels au boycott, flots d’insultes et même des menaces physiques…c’est ce qu’on peut voir en ce moment sur le mur des comptes Facebook de plusieurs milliers d’internautes tunisiens, qui se sont érigés contre la chaine privée Nessma TV. Estimant qu’il s’agit d’un acte de provocation et d’un grave affront contre la religion musulmane, les contestataires ont ainsi créés plusieurs pages fans sur le réseau social, sans compter celles déjà existantes avant cet événement. On peut citer Tous contre Ne9ma Tv , Nessma Dégage, Boycott Ne9ma tv…ou encore une pétition intitulée Un million de musulmans pour fermer la chaine Nessma Tv qui réunit à elle seule un total de 61300 participants (au moment de l’écriture de cet article).

On peut même voir une vidéo sur la page officielle de l’Association de la maison du hadtih zitounienne où l’un de ses membres affirme qu’il s’agit d’une grave atteinte aux préceptes de la religion musulmane. Sans parler des rumeurs qui n’ont cessé de circuler sur la toile comme celle faisant état d’une rupture de contrat publicitaire entre Nessma Tv et le groupe Délice-Danone. Une information par la suite démentie par la radio ExpressFM.

D’un autre côté, on retrouve les pro-Nessma qui, malgré la disparition de sa page officielle (suite au signalement de milliers de réfractaires), continuent d’apporter leur soutien à la chaine grâce à plusieurs pages fans Tous unis avec Nessma, Nessma TV

Ces internautes, qui ont, pour leur part, pris cette représentation animée «divine» au second degré, estiment pour leur part qu’il ne s’agissait uniquement que l’illustration de l’imagination d’une petite fille iranienne, et ne se disent ni blessés, ni choqués pour autant, malgré leur croyance en la religion de l’Islam.

Certains vont même jusqu’à faire de l’humour en faisant des photos-montages des différents longs –métrages qui mentionnent Dieu etc. Et cerise sur la gâteau, un artiste urbain s’en est même inspiré pour toute une série d’affichages pour les rues de Tunis. Reste à savoir si on avait besoin de cette tempête médiatique à quelques jours des élections…

 

S.B.N

Print Friendly

Plus :  Medias   TopNews






  • Envoyer