Tunisie:La mise en place du système d’achats publics en ligne

 

Le lancement du système d’achats publics en ligne (Tunisian e-procurement system) (TUNEPS), a été effectué, mardi, à Tunis, dans le cadre d’un projet de coopération tuniso-sudcoréenne.

Ce projet concerne dans une première étape 9 sites pilotes, dont 4 ministères (présidence du gouvernement, ministères de l’éducation, des technologies de l’information et de la communication et de l’équipement) et 5 entreprises publiques (STEG, la poste tunisienne, ONAS, ARRU, SONEDE). Il sera dans une seconde étape, généralisé aux autres acheteurs publics.

M.Ridha Abdelhafidh, secrétaire général du gouvernement a souligné l’importance du rôle économique des marchés publics en Tunisie. La mise en place de ce projet est une composante centrale de la réforme des marchés publics en Tunisie, lesquels ont connu bon nombre de défaillances, en période pré-révolution”. “Ce nouveau cadre réglementaire des marchés publics sera prêt avant fin juin 2013, après les modifications partielles, apportées début 2012, à l’ancien système d’achats publics, et ce en collaboration avec le secteur privé et les associations”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M.Slim Besbes, secrétaire d’Etat aux finances le système a mis l’accent sur l’efficacité et la transparence de ce projet tout en indiquant que “les dépenses publiques passent nécessairement par les marchés publics, le projet incite à la création d’emplois et à stimuler des investissements”, il a ainsi fait remarquer que”le ministère des finances procède à un audit systématique des projets et marchés financés par des prêts extérieurs, outre la rationalisation de ce secteur à travers l’adoption de la Gestion budgétaire par objectifs(GBO) dans environ 20 ministères. Selon une étude du système tunisien des marchés publics dont certains aspects ont été révélés en décembre dernier, les notes de la Tunisie sont en-dessous de la moyenne, avec 0,95/3 pour ce qui est de l’intégrité et de la transparence du système de passation des marchés publics et de 1,2/3, pour ce qui est de l’efficacité du cadre législatif et réglementaire”.

TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer