Un mois après la mort de Chokri Belaïd: Inauguration de la “Place Chokri Belaïd”

 

Un mois après l’assassinat de l’opposant de gauche, la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba a rendu un vibrant hommage à Chokri Belaïd, hier, jeudi 7 mars, à travers l’inauguration de “La place Chokri Belaïd”, à l’emplacement qui fait face à la place où trône le drapeau national et le monument dédié aux Lumières au sein de la faculté.

Le drapeau national qui fait face, depuis la sordide profanation, dans l’enceinte de l’institution, à la sculpture baptisée ” Michket El Anouar” ( lanterne du savoir ou flambeau des lumières), a été déployé et salué en présence de la veuve de Chokri Belaïd, Basma Khalfaoui, sa sœur et son frère, des représentants de la faculté, des universitaires et des militants de la société civile. Le texte de la plaque commémorative a été révélé au public après le salut du drapeau.

tekiano_chokri-belaid-03201

Par ailleurs, l’amphithéâtre Ibn Khaldoun de la faculté a accueilli la famille de Chokri Belaid, à cette occasion son épouse Basma Khalfaoui a révélé que ” Chokri Belaïd accepte la différence mais il n’a en aucun cas accepté l’ignorance. Il n’a jamais cessé de faire appel au dialogue”. “Aujourd’hui je fais appel au dialogue et à l’arrêt de la violence et j’incite les jeunes à adopter une réflexion rationnelle”. Déclare t-elle.

Le programme de cet événement a comporté , de la musique avec Molki Miled qui a interprété une chanson en hommage au combat du martyr, des prestations de Zouhaïr Khaskhoussi et la troupe Ajrass. Un documentaire sur la journée de la profanation du drapeau national réalisé par le jeune Issam Saïdi, ancien étudiant de la FLAHM, a été projeté.

A cette occasion, un deuxième hommage a été rendu à la Marianne tunisienne, Khaoula Rachidi qui a résisté le 7 mars 2012 au profanateur du drapeau national et a remis l’étendard étoilé sur le fronton de la faculté en dépit de l’agression dont elle a été victime.

Chokri Belaid a été assassiné froidement devant son domicile le 6 février 2013, il s’est écoulé un mois depuis son meurtre et son assassin n’est toujours pas arrêté…

C.B

Lire aussi :

Concert Hommage à Chokri Belaid, les voix qu’ils n’étoufferont plus! 

Riposte du syndicat des artistes plasticiens : Une énorme sculpture à la place Chokri Belaid

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer