Ons jabeur, l’assurance au bout de la raquette

A 18 ans, cette tenniswoman se classe en tête des joueuses du continent africain les plus titrées et grimpe chaque jour quelques marches dans le classement des meilleurs prodigues de la raquette dans le monde. Ons Jabeur, veut être la meilleure, c’est son attitude qui le démontre, ce sont ses résultats qui le confirment. Avec un tempérament d’acier, une assurance remarquable qui se conjugue dans ses gestes précis et ses nerfs solides sur le terrain battu, Ons Jabeur a su conquérir le cœur des tunisiens même ceux qui ne sont pas fans du jeu de la raquette. Portrait d’une championne.

Baignée dans un environnement sportif dès son plus jeune âge, Ons Jabeur a évolué dans le club de Tennis de Hammam Sousse avant de se déplacer à Tunis pour terminer ses études dans le lycée sportif de la capitale et poursuivre sa carrière. De là, elle a commencé à enchainer les tournois en Afrique et ailleurs.

Celle qui se distingue par sa variété de jeu et ses coups forts et inattendus considère que son jeu ressemble beaucoup plus à ceux des tennismans qu’à ses homologues féminins d’ailleurs. Dans la catégorie Dames, elle n’a pas une préférence pour une joueuse particulière, personne ne l’impressionne particulièrement par son jeu mais son idole demeure le talentueux tennisman américain Andy Roddick qui a un service exceptionnel et rapide.

Ons Jabeur se retrouve Lauréate des Petits Ducs à Dijon en 2008 puis double championne d’Afrique des moins de 16 ans en 2010 notamment en remportant la médaille d’or des jeux africains de la jeunesse en 2010. Au cours de cette période, son rêve est de gagner un grand schlem dans sa catégorie junior. Elle y parvient partiellement en se qualifiant à la finale du Roland Garros Junior en 2010 mais perd face à l’Ukrainienne Elina Svitolina en deux sets. Cela ne l’a pas découragé d’un pouce.

L’année suivant, elle obtient sa plus grande consécration jusqu’à maintenant, et ce qui lui a valu le mérite de tous les tunisiens. La jeune championne réussi à battre la portoricaine Monica Puig dans le cadre de la finale Dames Roland Garros Junior le 05 juin 2011. Elle devient ainsi la première joueuse africaine à gagner un tournoi du Grand Schelem en simple, junior et senior confondus et la première africaine à inscrire son nom dans un tournoi du Grand Schelem. C’est certainement l’année de sa consécration!

Son entrée dans le circuit le la WTA (Women’s Tennis Association) s’est faite le 14 février 2012 au cours de laquelle elle dispute son premier match lors de l’Open de Doha. Elle s’incline face à la française Virginie Razzano en 3 sets. Aujourd’hui elle est classée 264ème dans le site officielle du WTA tour.

Sa dernière victoire date de quelques jours dans le cadre du tournoi Nana Trophy Tour 2013 organisée à Tunis. La championne remporte le trophée haut la main face à l’espagnole Sara Sorribeo Tormo en gagnant le match en 2 sets à 0 au score 6/3 et 6/2. Ons Jabeur détient les espérances de tout une génération de jeunes joueurs de tennis qui voient en elle une bucheuse et une ambitieuse qui a réussi à collectionner des trophées à force de persévérance. Un modèle qui a une longue carrière devant lui pour imposer sa touche et hisser encore plus haut les couleurs du pays.

 

S.B.

Lire aussi :

Oussema Mellouli, portrait du sportif le plus titré en Tunisie

Tunisie : Fawzi Nawar et Seyf Dean Laouiti au festival de la mode 2013

Print Friendly

Plus :  A la une   Portraits






  • Envoyer