Le dessinateur Plantu demande la grâce présidentielle à Marzouki pour Jabeur Mejri

 

Invité personnel de Moncef Marzouki quelques mois auparavant, le dessinateur et caricaturiste des quotidiens français Le Monde et L’Express, Jean Plantu, soutient la cause de Jabeur Mejri, prisonnier pour ces dessins depuis plus d’un an et demande à ce que le président lui accorde la grâce présidentielle.

Le caricaturiste a fait cette demande dans une lettre publiée sur le blog officiel du comité de soutien de Jabeur Mejri et Ghazi Beji (qui a évité la prison de justesse en obtenant l’asile politique en France).

plantu-tunisie-2013

Plantu appelle à ce que le président provisoire accorde cette grâce dans le cadre de la rencontre de dessinateurs de presse du Maghreb prévue pour le mois d’octobre «et pouvoir ainsi faire passer l’idée qu’en Tunisie, les choses ne sont pas irréversibles», dit-il.

Moncef Marzouki a déjà accordé la grâce présidentielle à des prisonniers condamnés pour des crimes beaucoup plus graves que Jabeur Mejri. Plusieurs associations internationales, à l’instar d’Amnesty international, ont affiché leur soutien à Jabeur à travers des campagnes de solidarité à l’échelle mondiale.

Voici ci-dessous la lettre envoyée par Jean Plantu, en espérant que le président provisoire tunisien, militant pour les droits de l’Homme, puisse entendre raison :

MESSAGE POUR M. MONCEF MARZOUKI

De la part de Jean Plantu (caricaturiste au journal Le Monde et à L’Express)

Monsieur le Président,

Après avoir publié des caricatures sur un réseau social, Jabeur Mejri et Ghazi Beji ont été condamnés, en mars 2012, à 7 ans et demi d’emprisonnement pour des écrits “susceptibles de troubler l’ordre public, pour offense à autrui via des réseaux et pour outrage aux bonnes mœurs”.

Ghazi Beji s’est enfui du pays et a acquis aujourd’hui le statut de réfugié politique en France, Jabeur Mejri est lui incarcéré à la prison de Madhia depuis plus d’une année.

Le jugement étant aujourd’hui définitif, seule une grâce présidentielle pourrait permettre à Jabeur Mejri de retrouver la Liberté.

Merci de faire au mieux pour qu’il puisse bénéficier de cette grâce.

Comme je participe en octobre à une rencontre de dessinateurs de presse du Maghreb (voir texte ci-dessous), ce serait magnifique de faire libérer Jabeur Mejri avant et de pouvoir ainsi faire passer l’idée qu’en Tunisie, les choses ne sont pas irréversibles.

Merci encore de m’avoir reçu au Palais de Carthage il y a quelques mois.

Notre entretien a été publié dans le journal Le Temps (pièce jointe-février 2012).

Cordialement,

Jean Plantu

 

S.B.

Lire aussi :

Demande de Grâce présidentielle en faveur de Jabeur Mejri à la date du 25 Juin 2013

Ghazi Beji, 1er réfugié politique de l’après Ben Ali, son confrère Jabeur Mejri est toujours en prison

Affaire Jabeur Mejri : Amnesty lance une campagne de solidarité Mondiale

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer