Tunisie : Ne croyez pas tout ce que le site « LerPesse » vous dira !

 

lerpressecom-siteUn nouveau média a fait une entrée fracassante sur le net tunisien dimanche soir. LerPesse à ne pas confondre avec La Presse de Tunisie se décrit comme un journal d’information généraliste tunisien qui se veut sérieux et méthodique… Sauf qu’aucune information publiée n’est véridique.

A l’image d’autres sites satiriques qui publient de fausses informations comme le français LeGorafi.com (à ne pas confondre avec Le Figaro) ou l’américain The Onion, les faux journalistes de Lerpesse.com postent des articles complètement faux mais tellement bien ficelés qu’on pourrait facilement croire si on ne vérifie pas la source.

La première victime de cette escroquerie fut une journaliste de Mosaïque Fm qui a lu un article sur la compagnie aérienne Tunisair, titré : «Un avion de Tunisair décolle à l’heure. La compagnie s’excuse et s’engage à rembourser les 43 passagers qui ont raté leur vol».

L’animatrice a contacté la compagnie ce matin en direct pour vérifier la véracité de l’information.

Et l’incident a été tout de suite repris sur Twitter :

tweet-lerpresse-02

 

tweet-lerpresse-01

tweet-lerpresse-03

LerPesse prévient ses lecteurs: c’est une équipe de faux journalistes d’investigation et de charlatans de terrain qui vont vous offrir courageusement un travail minutieux et rigoureux. Et méfiez-vous, LerPesse est totalement indépendant, indiquent-ils: Le journal n’obéit qu’aux ordres de si Kamel Eltaief, si Chafik Jarraya, si Slim Riahi, si Hechmi El Hamdi, Sakher El Materi et Belhassen Trabelsi. Voilà qui est bien dit depuis le début.

Reste à se méfier maintenant de la récupération que plusieurs pages Facebook à la recherche d’informations sensationnelles. Des titres comme «Exclusif : Béji Caïd Essebsi et Ahmed Mestiri seraient demi-frères» ou «Abderraouf Ayadi serait un agent du Mossad» peuvent facilement séduire les traqueurs de buzz…

Un site à suivre de près pour ne pas gober tout ce qui se dit.

S.B.

Lire aussi :

Deux vieux amis réunis grâce à Google : la vidéo émotion de Google qui fait le buzz

Le piratage qui a coûté plus de 1 million d’euros et 10 mois de prison avec sursis

Print Friendly

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer