Disparition du cyber activiste Zouhair Yahyaoui : 9 ans déjà ! Continuons le combat

 

Les blogueurs, activistes et cyber-activistes commémorent comme chaque année la disparition de Zouhair Yahyaoui, premier martyr cyber activiste de la Tunisie et du monde arabe.

A cette occasion, les amis de Zouhair alias « Ettounsi » organisent une rencontre au « 404Lab » de l’Agence Tunisienne d’Internet. Dans ce même endroit qui exécutait, à l’ère de Ben Ali, les opérations de censure et de surveillance, un hommage sera rendu à Zouhair Yahyaoui et à travers lui, à toute une génération de militants qui ont contribués à la révolution de la dignité et de la liberté.

Par cette même occasion, les participants rappellent les dangers qui guettent la liberté d’expression en général et les libertés numériques en particulier à travers, entre autres, la nouvelle Agence Tunisienne des Télécommunications. Cette agence destinée à contrôler les télécommunications, sous le prétexte de la lutte contre la criminalité, sera bientôt le nouveau « Ammar 404 » de la Tunisie.

activiste-zouhair-yahyaoui

Rappelons que Zouhair Yahyaoui, décédé le 13 mars 2005, a connu un succès énorme grâce à ses écrits en dialecte sur le journal en ligne TUNeZINE. Il a été arrêté le 4 juin 2002, pour ses écrits qui dénonçaient la censure et les difficultés des journalistes tunisiens. Le 10 juillet de la même année, la Cour d’appel de Tunis le condamne à une peine de deux ans de prison. Après des tortures physiques, morales et des privations (même de ses courriers et son journal intime), Zouhair bénéficiera d’une libération conditionnelle, le 8 novembre 2003, suite à des pressions internationales.

Zouhair est devenu l’un des symboles de la liberté d’expression pas seulement en Tunisie mais aussi dans le monde entier. Le 19 juin 2003, il était honoré du premier prix Cyberliberté de Reporters Sans Frontières – Globnet.

Il meurt à l’âge de 37 ans d’une crise cardiaque.

Blogueurs, activistes, cyber-activistes et société civile expriment, en cette journée mémorable, leur volonté de continuer le combat d’Ettounsi : protéger la liberté d’expression en Tunisie sans conditions, ni contrôle, ni censure masquée.

Communiqué

Lire aussi :

Hommage au pionnier du cyberactivisme tunisien, Ettounsi, 8 ans déjà …

« 404 Again», nouveau clip des rappeurs Zone 5 TN pour dénoncer la censure

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer