L’institut Pasteur de Tunis produit un nouveau vaccin contre la leishmaniose

 

L’Institut Pasteur a produit un nouveau vaccin contre la leishmaniose, selon les déclarations du directeur général de l’institut pasteur de Tunis, Hechmi Louzir.

Ce vaccin a obtenu le brevet d’invention, a-t-il déclaré à l’agence TAP lors d’une conférence scientifique sur la recherche médicale à travers la coopération entre la Tunisie et l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (INSERM).

Cette conférence a été organisée à l’initiative du ministère de la Santé, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des TIC, l’Institut Pasteur de Tunis et l’INSERM.

L’Institut a réussi, également, a-t-il ajouté à réaliser un deuxième exploit médical consistant en l’invention d’une pommade pour le traitement local de la leishmaniose et ce en collaboration avec l’institut Pasteur de France et une équipe américaine de recherche.

Cette invention, publiée en février 2014, par de grandes revues médicales internationales, n’est pas encore industrialisée, a-t-il dit. L’Institut a développé d’autres vaccins brevetés contre la morsure des scorpions et de vipères et contre la rage, a-t-il indiqué.

Cette conférence a porté notamment sur la coopération tuniso- française en matière des recherches médicales et des politiques d’avenir sur la promotion des recherches médicales en Tunisie.

Elle a traité aussi les programmes de l’Institut Pasteur de Tunis en matière de la santé en Tunisie depuis sa création, il y a 120 ans. Selon le directeur de la recherche au ministère de la santé, Abderrazek Bouzouita, près de 40% des unités de recherche en Tunisie sont spécialisées dans le domaine médical.

De nouveaux centres seront créés pour accompagner le jeune chercheur tunisien dans les différentes étapes de son travail, a-t-il dit.

Un accord de coopération et de partenariat entre les ministères de la santé et de l’enseignement supérieur et l’INSERM sera conclu prochainement, a déclaré Bouzouita.

 

Lire aussi :

Disparition des tubes contenant un virus mortel à l’Institut Pasteur

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer