Tunisie : Béji Caïd Essebsi candidat à la présidence de la République

 

bce-elections-2014«Tant que je serai capable de servir la Tunisie et surtout un projet, celui du 21ème siècle qu’on lui porte, j’irai jusqu’au bout! … Si le peuple m’accorde sa confiance, je ne le décevrai pas et je travaillerai avec tous les partis et le même esprit».

Le président du mouvement Nidaa Tounes, Béji Caïd Essebsi, a réservé à notre confrère Leaders, dans son prochain numéro de septembre 2014, la primeur de l’annonce de sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Mettant fin à de longues supputations, il affirme: «A mon âge, quand on s’engage, on s’engage jusqu’au bout. Vous me verrez mal jouer un rôle de comparse qui céderait sa place à un autre. Je suis engagé, je ne pourrai jamais reculer». Il s’investit en mission, la détermination affirmée, la confiance grande.

Visé par une campagne de déstabilisation essayant de saper les fondements de son parti, il en fait fi. Fortement menacé par un attentat qui le cible personnellement pour torpiller les élections, il redouble de foi et s’en remet à Dieu. Même dans ces moments particuliers, il garde son grand détachement.

Son humour légendaire ne le quitte guère. Comment a-t-il pu surmonter les remous suscités au sein de son parti par les investitures et notamment celle de son fils Hafedh? Quel rôle a joué jusque-là Nidaa Tounès dans le rééquilibrage du paysage politique? Envisage-t-il de s’allier avec Ennahdha pour gouverner ensemble? Quels seront les accords avec le Front populaire et l’Union pour la Tunisie? Que pense BCE personnellement de la candidature éventuelle de Mustapha Kamel Nabli et de Kamel Morjane? Est-il rassuré par l’Isie 2 sur le bon déroulement des élections? Quel message adresse-t-il aux Tunisiens et comment faire face au terrorisme? Autant de questions auxquelles il a accepté de répondre, avec sa sérénité et sa finesse d’esprit habituelles.

 

 

Communiqué

Print Friendly

Plus :  Politik   TopNews






  • Envoyer