Programme du Festival «Hassiba Rochdi» du 25 septembre au 1er octobre 2014

 

Un hommage sera rendu à la cantatrice et actrice Hassiba Rochdi en organisant la 1ère édition du «Festival Hassiba Rochdi pour la musique et le cinéma» qui se déroulera du 25 septembre au 1er octobre 2014, à Bizerte et Tunis.

festival-hassiba-rochdi

Le programme de ce festival-hommage à une figure de la chanson tunisienne et actrice réputée dans le monde arabe est comme suit :

25 septembre: inauguration avec un spectacle sous le thème «la passionnée» (Al-achchaka) qui sera animé par une pléiade d’artistes tunisiens en compagnie de la troupe nationale de musique au Théâtre municipal de Tunis.

Du 25 au 30 septembre: projection de films tunisiens et égyptiens dans lesquels Hassiba Rochdi a interprété le rôle principal à partir de 18 h à la maison de la Culture Beiram Ettounsi à Menzel Bourguiba.

26 septembre : une exposition documentaire intitulée «Album de Hassiba Rochdi» à la culture Cheikh Driss à Bizerte.

28 et 29 septembre à partir de 10 h: compétition Hassiba Rochdi de luth à la maison de la culture à Bazyna.

1er octobre : clôture du cette première édition durant laquelle sera inauguré l’espace Hassiba Rochdi pour la musique et le cinéma. Animation et chants populaires seront au menu de la clôture du festival à la maison de la culture à Bazyna (gouvernorat de Bizerte)

Biographie de Hassiba Rochdi :

Née en 1918 à Joumine (gouvernorat de Bizerte), Hassiba Rochdi de son vrai nom Zahra Bent Ahmed Belhaj Abdennabi est décédée le 26 septembre 2012 à La Soukra (Ariana). Hassiba Rochdi est une actrice et chanteuse qui a notamment interprété des compositions de Hédi Jouini, Gaddour Srarfi et Ali Sriti.

Hassiba Rochdi, devenue célèbre dans les années 40, fût la première actrice tunisienne à décrocher un rôle principal dans un film égyptien à savoir «Du sang au désert» (Dimaa fi assahraa).

De retour en Tunisie dans les années 50, Hassiba Rochdi poursuit sa carrière de chanteuse en parallèle de sa participation dans plusieurs films cinématographiques. Sa première participation fût en 1958, aux côtés de Omar Charif et Claudia Cardinale, dans le film «Goha» (Juha) du réalisateur français Jacques Baratier.

Hassiba Rochdi a par la suite joué dans les films «Le révolté» et «Cri», respectivement réalisés en 1968 et 1972 par Amar Khlifi. Elle a également joué dans «Khalifa le chauve» (Khalifa al-agraa) du réalisateur Hamouda Ben Halima et «Ya soultan el médina» de Moncef Douib en 1992.

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Le Festival du violon de Sakiet Eddaier (Sfax) rend hommage à Saliha

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer