Forum international sur l’énergie au service du développement durable

 

Les travaux de la 5ème édition du forum sur l’énergie au service du développement durable, ont démarré, mardi, à Hammamet, en présence de plus de 200 experts internationaux et de représentants de commissions onusiennes et internationales.

Les participants à ce forum, dont les travaux se poursuivront pendant trois jours, discuteront des volets de l’agenda régional et international visant à garantir des services globaux des énergies modernes dans toutes les régions du monde.

L’objectif escompté est de doubler la part des énergies renouvelables dans les sources mondiales de l’énergie à l’horizon 2030, conformément à l’initiative sur les énergies renouvelables, annoncée en 2012, par le secrétaire général des Nations unies.

Nidhal Ouerfelli, ministre chargé de la coordination et du suivi des affaires économiques, a souligné que la réalisation de la transition énergétique et la garantie des objectifs de l’énergie durable pour tous, nécessitent un appui mondial, outre la mobilisation des ressources humaines et financières nécessaires.

La Tunisie œuvre à mettre en place une politique énergétique dont les priorités sont l’efficience énergétique, la rationalisation de la consommation et le renforcement de la production de l’électricité à partir des énergies renouvelables, a indiqué Ouerfelli. Le but recherché est de faire face au déficit énergétique qui ne cesse de progresser atteignant actuellement 2,8 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP).

Ouerfelli a, en outre, évoqué les efforts que la Tunisie déploie dans les domaines de l’efficience énergétique et du renforcement des énergies renouvelables, précisant que le pays occupe les premiers rangs au niveau africain dans le domaine de l’accès à l’énergie électrique avec un taux de raccordement de 99,55%. Réitérant la volonté de poursuivre ces efforts, le ministre a rappelé que la Tunisie a adopté une nouvelle loi visant à promouvoir la production de l’électricité par l’utilisation des énergies renouvelables.

Il est également question, de réduire la demande d’énergie d’environ 34% à l’horizon 2030, outre le renforcement de la part des énergies renouvelables dans la production électrique qui devra atteindre 30%.

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer