Les 10 tendances futuristes au-delà de 2015, selon Ericsson

 

Alors que l’année 2014 touche à sa fin, l’observatoire Consumerlab d’Ericsson se plonge dans le futur en nous présentant, dans la quatrième édition de son rapport, les nouvelles tendances de consommation pour 2015 et au-delà.

Michael Björn, directeur de la recherche à l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson, explique: «La tendance qu’ont les smartphones à s’intégrer de plus en plus dans notre vie quotidienne est tout simplement phénoménale. Les consommateurs ne cessent de tester de nouvelles applications afin d’adopter celles qu’ils pensent être capables d’améliorer, enrichir, voire prolonger leur vie, et ce à un rythme tellement effréné qu’ils ne se rendent même pas compte que leurs comportements changent à vitesse grand V. Des services ou des produits qui, récemment encore, dépassaient notre imagination, nous paraissent aujourd’hui normaux et sont en passe d’atteindre un marché de masse. Alors que seulement cinq années nous séparent de 2020, le futur semble plus proche que jamais».

internet-portable-ericsson

Les constatations figurant dans le rapport intitulé «10 hot consumer trends for 2015 and beyond» découlent du programme de recherche mondial mené par l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson, lequel se concentre plus particulièrement cette année sur les propriétaires de smartphones âgés de 15 à 69 ans dans des villes telles que Johannesburg, Londres, Mexico, New York, Moscou, San Francisco, Sâo Paulo, Shanghai, Sydney et Tokyo, ce qui représente, statistiquement, l’avis de 85 millions d’usagers d’Internet.

Voici les 10 nouvelles tendances de consommation pour 2015 et au-delà :

Le futur est au streaming. Les schémas d’utilisation des médias se mondialisent. Les consommateurs de contenu vidéo optent de plus en plus pour des services à la demande, faciles à utiliser et accessibles sur de multiples plateformes de visionnage. 2015 marquera un tournant dans l’histoire puisque la consommation hebdomadaire de vidéos en streaming dépassera celle des programmes de télévision.

Des maisons plus utiles. Les consommateurs se montrent particulièrement intéressés par l’utilisation de capteurs dans la maison pour les alerter en cas de problèmes sur les réseaux d’eau et d’électricité ou pour les tenir informés des allées et venues des membres de la famille.

Une communication par la pensée. De nouvelles façons de communiquer ne cessent d’apparaître, nous permettant, de bien des manières, de garder le contact avec nos amis et nos proches. De nombreux utilisateurs de smartphones souhaiteraient disposer d’appareils portatifs leur permettant de communiquer avec les autres directement par la pensée et estiment que ce mode de communication sera rentré dans les mœurs d’ici 2020.

Des citoyens intelligents. L’idée de villes intelligentes a de quoi intriguer. Or, une grande partie de cette intelligence pourrait découler tout simplement d’un changement dans les comportements quotidiens des citoyens. Mieux informés grâce à Internet, nous sommes en mesure de prendre de meilleures décisions. Les consommateurs sont persuadés que l’utilisation de cartes dressant l’état des lieux de la circulation, de comparateurs d’usages énergétiques ou encore de dispositifs de contrôle en temps réel de la qualité de l’eau sera monnaie courante d’ici 2020.

Une économie du partage. Alors qu’Internet nous permet d’échanger de plus en plus facilement des informations, la notion d’économie du partage semble s’accompagner d’un immense potentiel. La moitié des propriétaires de smartphones sont en effet ouverts à l’idée de louer leurs pièces inoccupées, leurs appareils ménagers ou encore leurs équipements de loisirs, y voyant un moyen pratique d’économiser de l’argent.

Le portefeuille numérique. 48% des propriétaires de smartphones préféreraient utiliser leur téléphone pour acheter des marchandises et des services. 80% d’entre eux pensent que le smartphone remplacera entièrement le portefeuille d’ici 2020.

Mes informations m’appartiennent. S’ils ne voient pas d’inconvénient à partager leurs informations quand il y a un intérêt à le faire, les propriétaires de smartphones n’ont en revanche pas envie que toutes leurs actions soient visibles par tout le monde. Ils sont 47% à vouloir régler leurs dépenses électroniquement sans que leurs informations personnelles ne soient automatiquement transmises et 56% à souhaiter que toutes les communications Internet soient cryptées.

Vivre plus longtemps. Les propriétaires de smartphones voient dans les services cloud le moyen de vivre en meilleure santé et, surtout, plus longtemps. Applications de jogging, mesure du pouls, assiettes capables de calculer le nombre de calories d’un plat : autant d’applications qui, selon eux, pourraient chacune prolonger la durée de vie de 2 ans.

Des robots domestiques. Les consommateurs accueillent favorablement l’idée de «déléguer» leurs tâches domestiques à des robots. 64% pensent que cette pratique sera courante d’ici 2020.

Les enfants comme moteur du monde connecté. Les enfants vont continuer à stimuler la demande pour une présence encore plus tangible d’Internet dans notre vie, une vie où le monde physique devient aussi connecté que les écrans de leurs terminaux. Selon 46% des propriétaires de smartphones interrogés, les enfants s’attendent à ce que tous les objets soient connectés d’ici qu’ils soient grands.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer