3ème édition du festival international de la musique andalouse de Monastir

 

Deux concerts ont été donnés, mercredi soir, à l’ouverture de la 3ème édition du festival international de la musique andalouse de Monastir qui se tient du 17 au 20 courant, au complexe culturel de la ville.

Durant le festival, chaque soir, les fans de la musique andalouse auront rendez-vous avec deux troupes musicales, un choix pris cette année par la direction du festival, explique Mahmoud Frih, directeur du festival.

andalouse_monastir

 

La soirée d’ouverture a été marquée par les nouvelles voix des jeunes Nawras Zemit, Taïsir Zemit, Safa Dibèj et Yousri Bousaïd ainsi que les belles voix, connues des fans du malouf et de la musique andalouse, Karim Malekki et Kamel Maklouf.

Pour la troupe Nawa de musique du malouf de Kairouan, Hatem Derbal, son fondateur, a expliqué que le programme de la soirée a comporté un “Bachraf Samaai rasd elthil” de Mustapha Charfi et “noubet elthil” de Saliha et “Naouret el akhtem” de Taher Gharsa.

Hamadi El Mekki ancien enseignant de musique a estimé que les deux concerts étaient de haut niveau tant pour la qualité de la musique que des voix. Une opinion partagée par Hssine Bel Haj Youssef spécialiste de la musique populaire. Noureddine Labri vice-président de l’association Dar El Gharnatia de la ville d’Elkouliaa en Algérie pense que la production et la création de la troupe des jeunes de musique arabe de Monastir a évolué.

“C’est super beau” confirme de son coté Manfred Kehr, un musicien de Munster, une ville en Allemagne. L’association des jeunes de musique arabe de Monastir se veut une pépinière pour préparer les jeunes à prendre la relève, a souligné Sahbi Frih.

Tekiano
Print Friendly

Plus :  Musik   News






  • Envoyer