Affaire Yassine Ayari: Toujours en détention, RSF demande son transfert devant un tribunal civil

 

Le procès du blogueur Yassine Ayari s’est déroulé mardi 06 janvier 2015 devant un juge militaire qui a décidé de le maintenir en détention et de fixer une prochaine audience de cette affaire pour le 20 janvier 2015. Il sera par ailleurs interrogé le 12 janvier.

Yassine Ayari avait été condamné par contumace par le tribunal militaire de Tunis à trois ans de prison ferme à la suite de son émission de propos offensants et outrageux à l’égard de l’institution militaire et de certains cadres et officiers supérieurs du ministère de la Défense sur sa page Facebook.

free-yassine-ayari-tribunal-2015

Reporters sans frontières demande le transfert du procès du blogueur tunisien du tribunal militaire vers les juridictions civiles, “garantes d’impartialité et d’indépendance”, selon RSF. La directrice des programmes de RSF, Lucie Morillon, déclare, dans un communiqué, que “la condamnation d’un civil, blogueur, par un tribunal militaire, est inadmissible pour un pays comme la Tunisie, qui voit ainsi son processus de consolidation de la démocratie mis à mal”.

Selon elle, l’atteinte à l’honneur de l’armée nationale, principal chef d’accusation retenu contre Yassine Ayari par le tribunal militaire, représente un instrument juridique dangereux et liberticide.

Une vingtaine d’avocats se sont penchés sur l’affaire Yassine Ayari, notamment maîtres Samir Ben Amor et Seifeddine Ben Makhlouf. Yassine a eu le soutien de plusieurs membres de la société civile, même de la part de ceux avec qui il a un différend, car cette affaire est considérée comme un procès politique et constitue une forme d’atteinte à la liberté d’expression.

Une manifestation s’est effectuée à Nice le 03 janvier 2015 appelant à la libération de Yassine Ayari, voici l’avis des manifestants concernant cette affaire :

Tekiano
crédit photo: Sadok Ben Aicha
Lire aussi :

RSF s’inquiète de la condamnation du blogueur Yassine Ayari par un tribunal militaire

Arrestation de Yassine Ayari : Précisions du parquet militaire

Le bloggeur Yassine Ayari arrêté, il risque 3 ans de prison ferme

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer