Des médias italiens anti-Tunisie?

C’est du moins ce qui laisse présager une émission italienne politique «Piazzapulita» transmise sur la chaine La7, un programme populaire auprès des Italiens diffusé en première partie de la soirée du lundi 16 février 2015 et qui avait pour sujet la situation sécuritaire en Libye.

KerimBouzouita, un chroniqueur tunisien, a extrait quelques minutes de l’émission où on parle de la Tunisie et dans laquelle on a diffusé un reportage sur une manifestation des membres de LPR (Ligue de protection de la révolution dissoute en 2014) et Hizb Ettahrir devant le théâtre municipal de la ville de Tunis datant du 25 mars 2012.

Voici l’extrait en question :

Et la vidéo originelle :

Cependant, l’animateur de l’émission a introduit le reportage comme datant de quelques jours et le présente comme une manifestation des membres de l’ISIS ou Daech au cœur de Tunis. KerimBouzouita a commenté cette vidéo comme étant «le déclenchement de la machine de la propagande pour justifier une intervention italienne en Libye en manipulant l’opinion publique».

Et cette intervention italienne en Libye ne serait pas étonnante à l’heure où Daech a carrément menacé l’Italie lors de la dernière décapitation des 21 coptes égyptiens. Les membres de Daech ont clairement déclaré que leur guerre sainte commence à partir du sud de Rome alias la Lybie pour éventuellement cheminer au-delà de la Méditerranée. Mais cela justifie-t-il un entâchement de l’image de la Tunisie et l’exhibition de fausses informations qui n’aboutiront qu’à accentuer la peur ?

isis-daech-media-italie

Ce passage a même étonné un internaute italien, qui a vécu quelques mois en Tunisie, membre de la plateforme «GliStati Generali». Il a publié sur le site http://www.glistatigenerali.com/ un papier titré «Même le faux est en Prime Time». Il dénonce le non respect de la déontologie journalistique par les journalistes de «Piazzapulita» et considère que cela constitue un énième cas de manipulation médiatique. Il ajoute que des précisions ont dû être faites pour affirmer que les tunisiens manifesteront contre et non en faveur de Daech.

Une opération de diffamation qui risque de coûter cher au tourisme tunisien qui peine à retrouver ses repères et une manipulation de l’opinion publique italienne qui supposerait une implantation franche des unités de Daech au cœur de Tunis, alors qu’il n’en est rien, pour le moment…Car même l’assassinat de l’enseignant italien, il y a quelques jours à Tunis, ne justifie pas la dénaturation de la vérité…

S.B.

Lire aussi :

21 Egyptiens décapités par Daech en Libye… Rassemblement de soutien en Tunisie

Print Friendly

Plus :  A la une   Medias   Ness






  • Envoyer