Tunisie : Quand les enseignants font grève, les élèves protestent

La semaine bloquée du 2ème trimestre se déroule normalement en Tunisie à partir du lundi 02 mars 2015, mais cela c’était avant la décision des enseignants dans les collèges et lycées, sous les consignes du syndicat de l’enseignement secondaire, de la boycotter. Au grand désarroi des élèves notamment les bacheliers…

tunisie-greve-profs-lycee

Les professeurs ont répondu à l’appel du syndicat en boycottant les examens, certains ont repris les cours alors que d’autres n’ont pas travaillé. Les élèves, dépassés, ne comprennent pas la situation et craignent une année blanche. Ils ont décidé dans leur majorité de sécher les cours.

Le boycott aussi bien de la semaine bloquée que des cours a été remarqué dans plusieurs établissements scolaires à travers la Tunisie. Les professeurs refusent de reprendre leurs fonctions si le ministère ne répond pas à leurs revendications.

Le montant des augmentations salariales demandées par les enseignants s’élève à 205 millions de dinars. Le ministère de l’éducation ne dispose que de 180 millions de dinars actuellement. De plus, la réponse aux revendications matérielles des professeurs doit se faire en concordance avec le ministères des Finances et la présidence du gouvernement. Une augmentation difficile à réaliser immédiatement surtout en tenant compte de la crise économique.

Entre temps, la colère augmente au rang des élèves et des parents qui sont les plus grands perdants dans cette affaire et ont conjugué cette frustration à travers des marches de protestations dans plusieurs villes du pays ainsi que quelques cas de violence éparpillés …

S.B.

Lire aussi :

Tunisie : grève dans les lycées et collèges les 21 et 22 janvier 2015

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer