Jazz à Carthage By Ooredoo : Concert Luca Sestak et Lisa Simone

Jazz à Carthage By Ooredoo : Concert du 11 avril à 20h30 au palais des congrès :
Luca Sestak – Allemange : Futur du piano Blues et Boogie boogie

Un look de crooner, un humour tout en finesse, ce pianiste allemand de 20 ans, ayant déjà à son actif le “German Boogie Woogie Award” ne manquera pas de capter l’attention tant par l’enthousiasme et la musicalité de ses performances que par son show à couper le souffle. Blues, Boogie-woogie, jazz, funk et pop sont mixés avec une rare maîtrise. La critique a unanimement salué le talent exceptionnel de ce jeune musicien, comme en témoignent ses vidéos qui ont récolté plus de 10 millions de vues sur le net, et qui en font le « futur du piano blues et boogie-woogie »

luca-sestak-jazzcarthage-2015

Ses premières compositions, il les a faites à 11 ans. Publiées sur Youtube, elles le firent connaître et lui offrirent des scènes prestigieuses dans son pays natal et à l’étranger, seul ou en compagnie de pianistes de renom, tels Silvan Zingg, Vince Weber ou encore Ben Waters. Luca enregistre son premier album « Lost in Boogie » en 2010, un an plus tard, il participe au plus grand festival de Boogie-Woogie au monde à Laroquebrou en France. En 2014, il sort son second album « New Way ». Ce nouvel opus comporte 13 titres, dont 11 compositions de Luca. Vibrante et percutante, c’est une œuvre qui est saluée par la critique. Signant un album plein d’humour, de peps et de virtuosité, le BluesNews magazine ne manque pas de saluer la maestria de Luca : « Sestak démontre qu’il a laissé loin derrière son statut de jeune talent, et qu’en dépit de son jeune âge, il a d’ores et déjà une personnalité artistique véritablement unique ».

Lisa Simone – Etats Unis :  Telle mère telle fille, mais pas que   

Fille de Nina Simone, née Lisa Celeste Stroud le 12 septembre 1962, Lisa a une enfance chaotique où la musique est son seul port d’attache. A 15 ans déjà, elle intègre un groupe de gospel, et quand elle décide à 18 ans de s’engager dans les forces armées, et de rejoindre l’US Air Force pour cinq ans à Francfort, elle ne s’imagine pas que la musique la rattrapera ! Dans un club de la ville où elle demande un soir au pianiste de l’accompagner pour un ” tour de chant “, sa prestation est remarquée et quelques semaines plus tard, Joan Faulkner l’intègre comme choriste à son groupe. Entre l’US Air Force et les weekends musicaux qui l’emmènent souvent dans le monde entier, elle est également remarquée par Margarita Cantero et s’essaie au répertoire cubain.

lisa-simone-jazz-carthage-2015

Elle s’installe à Los Angeles en 1994 et démarre réellement sa carrière avec la comédie musicale Jesus Christ Superstar. En 1996, elle rejoint le groupe Liquid soul et en devient la chanteuse. Elle figure, sous le nom de Simone, sur l’album Here’s the Deal qui sera nommé aux Grammy awards en 2001.

Le 24 juillet 1999 elle chante avec Nina Simone sa mère, sur la scène du Guinness Blues Festival de Dublin Music for Lovers. L’enregistrement live figure sur l’album Simone on Simone sorti en 2008, hommage posthume de Lisa à sa mère décédée en 2003. Mêlant la voix de Lisa sur les chansons de Nina Simone, cet album, commence par le morceau que Lisa a interprété avec sa mère sur scène en 1999 et se termine par la voix de sa mère envoyant des remerciements au public.

On se souviendra du duo posthume Nathalie Cole avec son père Nat King Cole, Unforgetable.

Et c’est en octobre 2014 que sort son premier album solo All is Well sous le nom de Lisa Simone. L’album par lequel Lisa sort de l’ombre de Nina, et offre son talent au grand jour.

Print Friendly

Plus :  Jazz à Carthage   Kult   Musik   News






  • Envoyer