Amira Yahyaoui répond à Mohamed Ennaceur : «Les chiffres que nous avons publiés sont vrais!»

L’association Al bawsala, responsable du suivi du déroulement des activités au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et observe l’assiduité des députés tunisiens, a récemment révélé que 6 députés se sont absentés tout au long du mois de mars.

amira-yahyaoui-al-bawsala

Une déclaration qui n’a pas plu aux députés en question ainsi qu’au président de l’ARP, Mohamed Ennaceur.

Dans le but d’éclaircir notre publication précédente relative aux taux de présence à l’assemblée durant le mois de mars,…

Posted by Al Bawsala on Monday, April 20, 2015

 

Ce dernier a accusé l’association AL Bawsala de présenter un rapport comportant des inexactitudes et que les personnes qui se sont absentées ont envoyé des justificatifs.

Voici la réponse d’Amira Wahyaoui à Mohamed Ennaceur :

Lettre ouverte à Monsieur Mohamed Ennaceur, Président de l’Assemblée des Représentants du Peuple

Monsieur le Président de l’Assemblée des Représentants du Peuple,

Nous avons publié le 20 Avril 2015 un rapport résumant de manière globale le travail et le rendement parlementaire du mois de mars 2015. Ce rapport que nous allons publier de manière mensuelle durant toute la période parlementaire, retracera et donnera aux citoyens tunisiens un résumé simple des objectifs atteints par l’ARP. Il leur permettra aussi de garder un œil juste sur les députés qu’ils ont élu.

Enormément de bruit a suivi cette publication et peut-être le plus intéressant a été la réaction des citoyens, démontrant encore une fois, une maturité politique et un vrai sens de la citoyenneté.

Monsieur le Président,

Suite à cette publication votre réaction est venue raviver des souvenirs que nous pensions lointains. En pointant du doigt un problème d’absentéisme (6 députés n’ont assisté à aucune séance plénière du mois de mars 2015), en relevant le problème du manque de moyens de l’Assemblée en termes d’espace (la commission de la santé et 4 commissions spéciales n’ont pu jusqu’à aujourd’hui tenir leurs premières réunions, 4 mois après le début du travail parlementaire), en expliquant la difficulté du travail de la commission de la législation générale (25 réunions en 8 semaines), nous avions pensé naïvement que votre réaction aurait été de prendre les mesures nécessaires contre certaines absences, que vous auriez décidé de prendre le leadership pour accélérer la discussion essentielle sur l’indépendance administrative et financière de l’Assemblée, et que vous auriez appelé à l’urgence de trouver des solutions pour le manque d’espace du bâtiment de l’Assemblée, ainsi que pour l’organisation des travaux, etc.

Malheureusement, là où il y avait une attente de construction, votre action a été de critiquer « l’image négative que donne Al Bawsala de l’Assemblée des Représentants du Peuple ».

Pire que ça, vous mettez en doute nos chiffres, ces chiffres sont publiés par les instances officielles de l’ARP et sur son site web officiel et que les enregistrements télévisés prouvent que les 6 députés en question n’étaient pas dans la salle lors des plénières du 4, 5, 6 mars. Pouvons-nous alors dire que « l’Assemblée des Représentants du Peuple donne une mauvaise image de l’Assemblée des Représentants du Peuple » ?

Monsieur le Président,

Al Bawsala n’est pas une organisation dont le but est de redorer les images, notre travail est de suivre et de refléter la réalité du travail parlementaire dans ce qui honore (parmi les chiffres que nous avons publié et que vous avez l’air d’occulter, l’extraordinaire taux de présence pendant le mois de mars 2015 où 133 députés de tous les partis ont été présents à 100% durant les séances plénières et 65 députés durant les réunions des commissions), mais aussi dans ce qui désole.

Monsieur le Président,

L’article 32 de la constitution garantit à tous les citoyens tunisiens le droit d’accès à l’information et oblige toutes les institutions de l’Etat à se soumettre aux principes de transparence et de redevabilité. C’est en se basant sur ces droits constitutionnels que nous allons continuer à suivre nuit et jour le travail de notre Assemblée et de nos députés.

Nous sommes aujourd’hui la seule organisation qui suit 100% de votre travail, notre équipe a tout vécu avec les députés et ce depuis 3 ans, nous avons vécu l’adoption de la constitution et la terreur des attaques du Bardo.

Nous suivons chaque texte de loi, chaque plénière, nous avons comme crédo d’arriver avant les députés et de partir après eux. Nous permettons aux citoyens tunisiens de suivre, en instantané, chaque commission, chaque discussion et sommes les premiers à refléter une image d’une Assemblée qui travaille.

Aujourd’hui, alors que vous n’avez de cesse de recevoir et de vous entretenir avec les visiteurs venus de partout dans le monde, notre demande d’entretien avec vous reste sans réponse, nous, la seule organisation tunisienne qui suit la totalité du travail parlementaire.

Monsieur le Président,

Les chiffres que nous avons publiés sont vrais, et les problèmes que nous avons soulevés sont réels. Al Bawsala est une organisation de construction et notre volonté première est d’aider. Nous vous appelons à fermer le chapitre de l’image et d’ouvrir le chapitre de la vérité et de l’action.

Amira Yahyaoui, présidente d’Al Bawsala

Tekiano

Lire aussi :

Al Bawsala lance le projet «Marsad Baladia»: Pour observer les municipalités de Tunisie

Tunisie : Amira Yahyaoui, une vie d’activiste

Print Friendly

Plus :  Chronique   Ness   Politik   TopNews






  • Envoyer