Tunisie, Carte technologique internationale: 2 mois et demi après, où en est-on?

La Carte technologique internationale est disponible en Tunisie pour le grand public depuis le 18 mai 2015. Il s’agit d’une carte qui permet à certaines entreprises, aux développeurs et aux férus du net d’effectuer des achats sur le web en devises.

carte-technologique

Cette carte qui facilite la vie surtout aux passionnés d’applications mobiles est disponible auprès de la Poste tunisienne et un certain nombre de banques de la place, mais pas toutes.

Presque trois mois après le lancement de cette carte, qu’en pensent les utilisateurs de la Carte Internationale Technologique ?

Conditions pour l’obtention de la Carte technologique

Pour bénéficier de la carte technologique, les particuliers doivent fournir une copie certifiée conforme d’un diplôme, au moins équivalent au baccalauréat, ainsi qu’une copie de la Carte d’Identité Nationale.

Pour les entreprises, il faut présenter une copie de l’extrait du registre du commerce, le statut de la Société et une attestation de dépôt de déclaration auprès de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation ou par toute autre structure habilitée, justifiant la satisfaction de ces conditions.

Une utilisation assez limitée

Contrairement aux attentes, plusieurs utilisateurs ont constaté que la carte technologique internationale ne permet pas de tout régler sur le web. Les banques indiquent sur leurs sites qu’il est possible de régler en devises via internet, les frais relatifs à:

-l’hébergement de sites Web ou d’applications mobiles,

– les frais de publicités et abonnements aux sites web étrangers notamment les plateformes de sous-traitance et les sites web à caractère éducatif,

– la collecte d’informations et l’achat de services de formation en ligne, d’outils de développement d’applications et de licences logiciels.

Et ce dans la limite des plafonds accordés qui sont de 1000 DT pour les particuliers et 10.000 DT pour les entreprises et par an.

Retour d’expériences: mi-figue mi-raisin

Pour l’instant, les banques qui semblent donner l’expérience utilisateur la plus satisfaisante sont les premières à avoir adopté et lancé ce système de payement. La Poste tunisienne et certaines banques permettent d’effectuer les transactions les plus fluides et sans interventions.

Selon plusieurs témoignages, certaines opérations ont nécessité plusieurs appels à leur banquier pour réussir à effectuer une opération.

Ainsi un utilisateur de la  carte technologique est obligé d’aviser à chaque fois sa banque de son besoin de payer un service pour pouvoir réalisé son paiement. Il doit indiquer à son banquier le montant, le nom du fournisseur, l’objet de l’achat et la devise de paiement et doit attendre l’activation de l’autorisation de la transaction.

Si des internautes sont satisfaits de l’utilisation basique de cette carte, d’autres dénoncent le fait que seul Google l’a accepté pour permettre de payer les frais d’un compte google play… assez contraignant pour les étudiants qui ont besoin parfois de plus d’accès pour finaliser leur projet de fin d’étude. Ils déplorent aussi le fait qu’elle ne permet pas d’accéder à la majorité des sites étrangers…

Des internautes n’ont carrément pas pu faire passer une transaction et ont dû appeler leurs banques plusieurs fois pour essayer de régler le problème.

L’animateur de la radio Expressfm Tarek M’rad a testé la carte technologique dernièrement et a donné son feedback dans le podcast Ess’el Limjareb : Carte technologique.

Un petit tour sur Facebook a permis de collecter les réactions suivantes :

L’ARNAQUE RELATIVE A LA CARTE TECHNOLOGIQUE!! ATTETION NE JAMAIS PENSER A L’OBTENIR!Une des , soit disant bonnes…

Posted by Douraid Arfaoui on Friday, July 10, 2015

 

 

témoignange-carte-techno

Le site http://www.tunandroid.com/ a carrément ouvert un débat sur la Carte Technologique afin de recueillir les différentes expériences utilisateurs et sonder les problèmes afin de faire parvenir un rapport à la Banque Centrale.

A l’heure actuelle, la carte technologique (fournie sans puce) ne permet pas d’effectuer des retraits via le DAB. Par ailleurs, la réglementation de change en Tunisie interdit de connecter sa carte technologique à Paypal. Encore une autre contrainte qui ne facilite pas la vie des entrepreneurs du web qui sont de plus en plus nombreux.

Sara Tanit

Lire aussi :

Débat autour de la nouvelle carte technologique et de la stratégie “Tunisie Digitale 2018″

Vous rencontrez des problèmes avec votre carte technologique, n’hésitez pas à nous en parler
 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Tek






  • Envoyer