Médias : La Haica dénonce la nouvelle nomination à la tête de l’ETT

Le président de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) Nouri Lajmi a estimé que le fait de révoquer le P-DG de l’Etablissement de la télévision tunisienne (ETT) et de désigner un responsable par intérim sans consulter la HAICA « est un pas en arrière et un déni de son rôle de régulation ».

haica-instance-2015

« Le conseil de la HAICA se réunit aujourd’hui pour prendre une décision adéquate dans le cadre de la loi », a déclaré, lundi, Nouri Lajmi à l’agence TAP, en marge de sa participation à une conférence à Hammamet sur « l’économie de l’audiovisuel à l’ère du numérique.

« Nous sommes un peu déçus par l’attitude de la présidence du gouvernement », a lancé le président de la HAICA qui s’est dit étonné que l’on ne prend plus en considération le rôle des instances de régulation alors que « la Tunisie effectue ses premiers pas sur la voie de la démocratie ». « Ce sont là des pratiques d’une époque révolue », a-t-il regretté.

« Il faut qu’il y ait une bonne volonté, qui consiste à traiter avec les instances et à leur permettre de travailler en toute indépendance », a soutenu le président de la HAICA, relevant une « certaine ambiguïté chez certains politiques vis-à-vis du rôle des instances de régulation ».

Le chef du gouvernement Habib Essid avait décidé dimanche de désigner Rached Younes pour assurer l’intérim à la tête de la télévision tunisienne en remplacement de Mustapha Ben Letaief.

Ils ont expliqué que leur démission intervient après la décision du chef du gouvernement de révoquer le P-DG de la télévision tunisienne Mustapha Ben Letaief et de désigner un responsable pour assurer l’intérim à la tête de l’institution, sans se référer à la HAICA, instance compétente en matière de désignation en vertu du décret-loi 116.

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer