Tunisie- Etat d’urgence : Les mesures décrétées par le Conseil de sécurité National

Le Conseil de sécurité national a décidé 6 000 nouveaux recrutements dans les corps de la Sécurité et de l’Armée et une série de mesures urgentes envers les Tunisiens de retour des foyers de tension, dans le cadre de l’Etat d’urgence.

Autre décisions prises au lendemain de l’attaque terroriste qui a ciblé, mardi, un bus de la Sécurité présidentielle à Tunis, la fermeture des frontières avec la Libye pendant 15 jours, à partir de mercredi 25 novembre à minuit.

terrorisme

 

Il a été convenu, également, de renforcer le contrôle au niveau des frontières maritimes et des aéroports. Selon un communiqué de la Présidence de la République, la réunion du Conseil de sécurité nationale a permis de passer en revue les circonstances de l’attaque terroriste, en attendant la fin de l’enquête. Voici les principales décisions émises par le Conseil qui s’est déroulé sous la présidence de Béji Caid Essebsi, président de la République et chef suprême des forces armées:

-Proclamer de l’état d’urgence pendant 30 jours

-Instaurer un couvre-feu dans le Grand-Tunis et appeler les citoyens à coopérer et comprendre le contexte exceptionnel dans le pays

-Déclarer une guerre globale contre le terrorisme -Bloquer tous les sites en rapport avec le terrorisme

-Activer la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme -Activer le fonds national de lutte contre le terrorisme

-Appliquer dans les plus proches délais la loi antiterroriste

-Charger le ministre de l’Intérieur et les gouverneurs du contrôle administratif de toutes les personnes soupçonnés de terrorisme

-Actualiser la situation des étrangers établis en Tunisie

-Créer 3 mille nouveaux recrutements au sein du ministère de l’Intérieur et 3 mille autres au sein de l’Armée en 2016

-Appeler les pouvoirs judiciaires à statuer d’urgence dans les affaires de terrorisme -Prendre des mesures urgentes envers les Tunisiens de retour des foyers de tension

-Fermer les frontières terrestres avec la Libye pendant 15 jours à partir de ce mercredi à minuit avec renforcement du contrôle des frontières maritimes et des aéroports.

-Mettre au point un programme d’emploi au profit des jeunes dans les régions frontalières, en particulier les zones montagneuses où se retranchent les terroristes.

Tekiano 

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer