Le film « Fleur d’Alep » avec Hend Sabry et Hicham Rostom bientôt dans les salles (Synopsis & B.A.)

Le nouveau long métrage « Fleur d’Alep » du réalisateur Ridha Béhi avec en tête d’affiche les acteurs HendSabry, Badis Behi, Mohamed Ali Ben Jemâa et Hicham Rostom sera bientôt projeté dans les salles tunisiennes.

fleur-d'alep-photo

Ce film marque le retour de l’actrice Hend Sabri au cinéma tunisien après une longue absence. Sa dernière participation à un film tunisien remonte à 2002 dans « Poupée d’Argile » de Nouri Bouzid. Ce nouveau long-métrage traite d’un sujet plus que jamais d’actualité ; l’infiltration de la pensée extrémiste parmi les jeunes tunisiens et le départ de certains pour le Jihad en Syrie.

fleur-d'alep-2

La Bande Annonce du Film Fleur d’Alep vient de sortir. Nous vous proposons de découvrir ce trailer poignant et assez intriguant :

Le casting du long-métrage réunit les acteurs Hend Sabri, Badis Behi, Hicham Rostom, Mohamed Ali Ben Jemaa, Rayya Laajimi, Yasmine Bouabid, Chekra Rammeh, Bassem Lotfi, Jihad Zoghbi, Zina Al Halak, Naceur Markabi et Hamdi Hadda.

Synopsis du film tunisien Fleur d’Alep :

SALMA, 37 ans, ambulancière. son travail l’accapare énormément et la met constamment en contact avec la dure réalité de la société tunisienne.

Hicham, son mari, un artiste-sculpteur de 55 ans dont le comportement alternant agressivité éthylique et passivité ont convaincu salma de le quitter.

Ils ont un fils unique mourad, 17 ans, un garçon doux, élevé en partie en france puis en tunisie, qui ne vit pas très bien son retour. le divorce de ses parents n’arrange rien. sans repères, il trouve auprès des salafistes une nouvelle famille. il se détourne de sa mère et disparaît.

Après quelques jours d’attente et de recherche, salma reçoit un coup de fil de mourad l’informant qu’il est parti en syrie combattre aux côtés des djihadistes islamistes.

À l’instar de nombreux parents qui, aujourd’hui, de tunis à bamako en passant par paris, n’admettent pas que leur enfant aille tuer ou se faire tuer au nom d’allah, salma décide de partir en syrie à la recherche de son fils.

Elle franchit la frontière syrienne via la turquie et se fait passer pour une militante de la cause islamiste.

SALMA va travailler sous la houlette de jabhat al-nosra, groupe djihadiste de rebelles armés affilié à al-qaida, à qui elle cache sa véritable motivation… au chevet des blessés, au milieu des concubines, ou derrière les fourneaux, son sérieux est à la mesure de son désir de retrouver son enfant qu’elle sait dans les parages.

Arrivera-t-elle à retrouver son fils et parviendra-t-elle à le faire sortir de l’enfer syrien ?

Le film tunisien « Fleur d’Alep » d’une durée de 105 minutes, proposé dans les langues tunisienne et syrienne et produit par Alia Films, ceadars Art Production (Sabbah Brothers), Salma Prod et Cactus Films, sera bientôt projeté dans les salles tunisiennes.

S.B.

 

Print Friendly

Plus :  Cinema   Kult   TopNews






  • Envoyer