Tunisie : Tous unis pour lutter contre le terrorisme tout en défendant les droits de l’homme !

Ce sont 48 organisations et associations tunisiennes qui ont décidé d’unir leurs forces afin de lancer une campagne sous le signe « Non au terrorisme, Oui aux droits de l’homme ». L’opération a démarré avec 46 ONG et a été rejoint par plusieurs personnalités.

non-au-terrorisme-oui-aux-droits-de-l'homme

La  campagne a été lancée sur les réseaux sociaux et bénéficie du soutien de plusieurs acteurs de la société civile et personnalités publiques.

L’origine de cette initiative, les violations et abus qui touchent les citoyens et qui sont perpétrés par les policiers au nom de la lutte contre le terrorisme. Ce type d’abus constitue un réel danger pour toute la société et une atteinte aux droits de l’homme.

Après les attaques terroristes qui ont ciblé la Tunisie, particulièrement celles perpétuées en 2015 et 2016, une réaction amère est constatée : de plus en plus de tunisiens considèrent les agissements et violences particulièrement celles commis par les agents de l’ordre légitimes….

Dans la vidéo qui suit, 5 Tunisiens célèbres: deux acteurs (Marouen el Ariane et Anis Gharbi) une cinéaste (Salma Baccar), un rappeur (Med Amine Hamzaoui) et une championne olympique (Habiba Ghribi) soutiennent la campagne et essayent d’expliquer les conséquences du laisser-aller tout en insistant sur l’importance des opérations anti-terroristes:

 

Plusieurs caricaturistes à l’instar de Willis from Tunis et DLog ont fait don de leurs caricatures pour supporter la cause et éclairer les amalgames :

willis terrorisme

willis terrorisme 2

caricature dlog

Le collectif rappelle notamment des cas d’abus perpétrés par des policiers sur des citoyens tunisiens au nom de la lutte contre le terrorisme à l’instar de ceux qui ont ciblé les artistes Fakhri El-Ghezal, Atef Maatallah et Ala Eddine Slim (Lire #Loi52 : Des artistes tunisiens derrière les barreaux… A quand la réforme ?  ) ou le voyageur Houssem Hamdi (lire : Harcelé pour excès de voyage, il réussit à déposer le drapeau tunisien sur le plus haut sommet d’Afrique).

Dans une lettre ouverte publiée sur le site de Human Rights Watch, le collectif exhorte les autorités à garder à l’esprit que violer les droits humains nuit aux efforts de lutte contre le terrorisme, et ce de maintes façons :

Les larges violations des droits humains détruisent la paix sociale tout autant que les entreprises terroristes ;

Les violations des droits humains alimentent le sentiment d’injustice, servent d’excuses aux terroristes, et facilitent leur recrutement ;

Les lois antiterroristes abusives font des victimes, parmi lesquelles figurent inévitablement des citoyens innocents et respectueux de la loi;

Garantir le droit à un procès équitable n’est pas un signe de « faiblesse » face au terrorisme. Rendre justice consiste à protéger les innocents autant qu’à punir les coupables ;

En plus d’être une pratique interdite, quelles que soient les circonstances, par le droit international et le droit tunisien, extorquer des aveux sous la torture à des personnes suspectées de terrorisme conduit souvent à de fausses pistes ; au final, cela ne fait que gaspiller le temps et les ressources, précieux, des services de sécurité ;

La torture et d’autres pratiques abusives à l’encontre des suspects ont aussi pour conséquence de décourager les informateurs potentiels, alors qu’ils pourraient aider les forces de sécurité à contrer des actes de terrorisme.

 

Listes des organisations signataires

Ce sont en tout 46 organisations tunisiennes et internationales de défense des droits humains qui se sont associées pour adresser la lettre ouverte à tous les Tunisiens et intitulée « Non au terrorisme, oui aux droits de l’homme ».

Trois des organisations tunisiennes signataires ont reçu en 2015 le Prix Nobel de la Paix. Deux autres représentent les familles des politiciens tunisiens Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, assassinés en 2013 par des islamistes extrémistes.

La liste Organisations tunisiennes

1.      Union Générale Tunisienne du Travail

2.     Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme

3.     Ordre National des Avocats de Tunisie

4.     Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux

5.     Syndicat National des Journalistes Tunisiens

6.     Association des Magistrats Tunisiens

7.     Organisation Contre la Torture en Tunisie

8.    Association Tunisienne des Femmes Démocrates

9.     Al Bawsala

10.Association citoyenneté et Libertés

11.  Association Horizons El Kef Pour Le Développement Intégral

12. Association Nawaat

13. Association Scientifique pour les Études sur la Population, la Migration et la Santé (ASPOMIS)

14. Association Tunisienne de Défense des Libertés Individuelles

15. Fondation Belaïd Contre la Violence

16. Fondation Mohamed Brahmi

17. Fondation Mohamed Belmufti pour la justice et les libertés

18.  CeTuMA (Centre de Tunis pour la Migration et l’Asile)

19. Coalition pour les Femmes de Tunisie

20.  Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

21.  Coordination Nationale Indépendante pour la Justice Transitionnelle

22.                       Fédération Tunisienne pour une Citoyenneté des deux Rives

23.                       Free Sight Association

24.                       Groupe Tawhida Ben Cheikh

25.                       Irtikaa

26.                       L’Organisation Tunisienne de la Justice Sociale et de la Solidarité

27.Labo Démocratique

28.                      L’association Amal pour l’environnement Metlaoui Bassin Minier

29.                       L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement

30.                      L’Association Femme et Citoyenneté

31. L’Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé

32.                       Ligue des Electrices Tunisiennes

33.                       Mourakiboun (Observateurs)

34.                       Observatoire National sur l’Indépendance de la magistrature

35.                       Réseau Doustourna

36.                       Thala Solidaire

37.UTOPIA Tunisie

38.                      Zanoobya

Organisations internationales

39.                       Réseau Euro-Méditerranéen des Droits humains

40.                      Organisation Mondiale Contre la Torture

41. Fédération Internationale des Droits de l’Homme

42.                       Human Rights Watch

43.                       Oxfam

44.                       Article 19

45.                       International Alert

46.                       The Carter Center

Depuis son lancement, les organisations suivantes ont rejoint cette campagne:

47.              Centre International de Justice Transitionnelle

48.               Coalition Contre la peine de mort

L’actualité de la campagne « Non au Terrorisme, Oui aux Droits de l’Homme », ainsi que des articles, interviews, images, bandes-son, vidéos, et autres contenus sera publié sur la page Facebook https://www.facebook.com/TunisieDH/ et le compte Twitter @TunisieDH

S.B.

Lire aussi :

 #Loi52 : Des artistes tunisiens derrière les barreaux… A quand la réforme ?

Harcelé pour excès de voyage, il réussit à déposer le drapeau tunisien sur le plus haut sommet d’Afrique

Lutte contre le terrorisme :Le ministère des affaires religieuses lance la campagne Ghodwa Khir (vidéo)

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Ness






  • Envoyer