Servicom présente ses principales activités et annonce un emprunt obligataire de 7.5 M DT

A l’occasion d’un déjeuner de presse qui s’est déroulé le mardi 24 mai à Tunis, Servicom, société de services dans les domaines de travaux d’infrastructure en télécommunications et en génie civil, a présenté ses principales activités. Une occasion, également, d’annoncer l’émission d’un emprunt obligataire d’un montant de 7.5 M DT sur la bourse de Tunis, ainsi que la certification de ses ascenseurs aux normes européennes « CE ».

servicom

Servicom est une société dont le métier est les services liés aux infrastructures et plus précisément la téléphonie, les travaux publics, le chauffage et la climatisation et les ascenseurs. Elle est cotée sur le marché alternatif de la bourse de Tunis depuis Juin 2009. Elle emploie plus que 500 salariés et présente aujourd’hui dans tous les pays du Maghreb et en France.

La vision de la société Servicom

Mejdi Zakrouna, PDG de Servicom a déclaré qu’en 2015, Servicom a «réalisé un chiffre d’affaires de 65.1 M DT et un résultat d’exploitation de 7.2 M DT, le volume d’affaire est stable par rapport à 2014 mais le résultat d’exploitation est en progression de 71% (il était égal à 4 .2 M DT en 2014)».

Le responsable en profité pour présenter les principales activités de la société et sa vision qui tournent principalement autour de 5 axes qui sont « Le développement à l’international, l’intégration industrielle, les services pour la satisfaction client et l’image de la société, le recentrage sur les métiers ou la société possède une réelle valeur ajoutée et la croissance qui s’est stabilisée entre 2015 et 2016».

La téléphonie mobile, un marché à fort potentiel  pour Servicom

Mr Zakrouna a également précisé que Servicom s’était petit à petit désengagé de l’activité réseau en cuivre et fibre optique pour se concentrer d’avantage sur les activités téléphonie : «Il s’agit d’une nouvelle histoire d’entreprenariat. L’année dernière, nous avons vendus près de 3,7 millions de dinars en téléphonie et tablette tactiles. Ce chiffre est en forte progression par rapport à l’année d’avant. On estime qu’on détient dans les 3 % de part du marché qui est de 300 millions de dinars annuels dominé par les grandes marques. Nous sommes en train d’investir constamment afin de compléter toute notre gamme d’appareils, distribués à travers tout un réseau de boutiques réparties à travers toute la Tunisie».

Une reprise de la croissance du chiffre d’affaires à 71 M DT

La croissance annuelle moyenne de Servicom sur les dix dernières années est de 35% ce qui lui octroie le statut de « Startup »

Après deux années de forte croissance (Servicom a doublé de taille entre 2012 et 2014), le management de la société a opté pour privilégier plus la rentabilité pour les années 2015 et 2016.

Servicom commence à récolter les fruits des investissements importants réalisés ces dernières années à savoir dans l’organisation et le système d’information, dans les outils de production, dans les ressources humaines, et dans la finance et le développement à l’international.

En 2016, Servicom prévoit une reprise de la croissance du chiffre d’affaires à 71 M DT. La société s’attend à ce que son résultat d’exploitation et son résultat net continuent à croître dans la foulée de 2015 pour atteindre respectivement 8.4 M DT et 2.5 MDT.

Cette nouvelle dynamique est expliquée par la maturité des métiers de travaux publics et de climatisation, l’intégration industrielle en travaux publics et ascenseurs et la forte croissance de la part des services dans le chiffre d’affaires de l’activité de climatisation.

Un emprunt obligataire sur la Bourse de Tunis

L’emprunt permettra à la société de mieux organiser sa dette, en transformant une partie des crédits à court terme en crédits à moyen terme. La dette de la société, qui avoisine aujourd’hui les 40 M DT et représente à peu près une fois ses fonds propres, est constituée de deux tiers de crédits à courts terme et de un tiers de crédits à moyen terme et le but de cette opération est d’inverser ces proportions sans augmenter le taux d’endettement global de la société.

Tekiano

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Ness






  • Envoyer